Bienvenue sur Gakuen Toshi, le forum rp basé sur To Aru Majutsu no Index et To aru Kagaku no Railgun
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Une Mauvaise rencontre qui tourne au freefight (Takuya Myazawa VS Alex. Kotadjima)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Takuya Myazawa


avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 02/09/2013

Feuille de personnage
Etablissement: Habatobi High School
Capacité/Magie: Impact Area
Âge: 16 ans

MessageSujet: Une Mauvaise rencontre qui tourne au freefight (Takuya Myazawa VS Alex. Kotadjima)   Lun 14 Oct - 18:36

Deux jours après qu'Akaï avait rejoint l'équipe de Takuya, notre jeune Karatéka en herbe d'Okinawa se retrouvait en plein milieu de Strange à devoir combattre un groupe de dix Skillout.

Vous devez vous demander comment un lycéen de Jugdement âgé de 16 ans à finit par se retrouvait embarquer dans cette histoire ?

Hé bien un petit flash-back s'impose...

Environ 30 minutes plutôt...

Alors que le jeune japonais d'Okinawa venait de sortir de son lycée, il reçut l'appel de Tomoe la petite amie et de son pote de classe Shibaki. En effet celui-ci se baladait avec sa copine quand elle s'est fait voler son sac par un skillout. Du coup Shibaki le poursuivit jusque dans Strange, mais il ne revint pas depuis déjà plusieurs minutes.

Étant inquiète pour Shibaki, elle finit par appeler Takuya. Comme il est de Judgement et l'un des élèves considérés comme fessant partie des martialistes prometteurs du dojo de son père, le jeune Karatéka s'oblige sans mal à devoirs gérée certains problèmes des autres élèves de son établissement.

C'est alors qu'il retrouva Tomoe dans une ruelle désinfecté couvert par des murs de briques cimentées, la largeur du passage était d'environ de 2,25 mètres, déboulant dans un croisement doté d'un espace qui était encore plus large.

Quand ils arrivèrent sur les lieux signalés, ils finirent par voir Shibaki se faire rouer de coup par dix Skillout au point d'être défiguré. à la vue de ce spectacle Tomoe était pétrifié d'horreur et Takuya était hors de lui.

Fin du flash-back

Takuya s'approcha alors du groupe les poings fermés et qu'un des Skillout l'aborda à la provocation.

« tien, tien, tien, mais qui voilà ? Et les mecs on a encore un Punching-ball de Haba... »

Mais le skillout fut coupé net par un coup de poing vrillé en pleine tête puis le fit valser dans les cartons poubelles situé derrière lui par une technique de self-défense apprise lors de sa formation chez Judgement. Suite à son geste, Takuya leurs répondit sur un ton froid.

Takuya : « Les seuls qui finiront en punching-ball ici c'est vous si vous continuez à rouer de mon coup mon pote de classe bande de sales enfoirés ! ».

Après que l'avertissement de Takuya fut entendu, les Skillout se retournèrent vers lui et c'est alors que l'un d'eux commença à lui débité une intimidation plutôt futile. Cette crapule ayant la carrure d'un jeune d'à peine 18 ans, qui avait une dégaine et les cheveux coiffé façon rasta, typé brésilien.

« Tu es vachement gonflé de te ramener comme ça sache que les combats de rues c'est uniquement pour les mecs qui ont les burnes d'aller jusqu'au bout ».

Les paroles du type fit marrer Takuya qui afficha un sourire narquois, avant de lui faire un signe de la main gauche lui disant de ramener sa fraise en lui répondant sur un ton provocateur et chauffé à bloc.

Takuya : « Et qui attaquent lâchement à dix contre un? Ce n'est pas grave je suis preneur. Allez ramène ta fraise que je te donne une leçon a toi et à tes potes! ».

La provocation gratuite de Takuya mie en rogne tous les Skillout présent don huit d'entre eux y répondirent en attaquant Takuya sans réfléchir. Dès lors Takuya se mie en garde en se postant dos contre mur pour évité de recevoir éventuellement attaques par derrières.

Puis arriva le Skillout armé d'un couteau et tenta de tuer Takuya. Le jeune homme de Judgement esquiva le premier coups, avant de réussir à saisir avec sa main droite, le bras gauche du Skillout tenant l'arme blanche sur le segond geste, avant de lui explosé l'articulation du bras en plaçant un coup de poing avec la main gauche au niveau du coude. Le bras désormais fracturé, le Skillout se mie à crier.

« Rhaaaa mon bras, il m'a pété le bras ce fils de... ».

Mais avant de pouvoir terminer sa phrase, Takuya l'avait déjà assommé d'un crocher de la gauche en envoyant le Skillout la tête dans le mur en lui disant de se la boucler et de faire dodo.

C'est alors que deux autres Skillout foncèrent sur Takuya armé tous les deux d'un taser en forme de matraque.

Takuya évita le premier en déviant le geste avant de lui placer un coup de poing lui déboîtant la mâchoire, avant de désarmer l'autre assaillant de son taser pour ensuite l'utiliser grossièrement contre ce dernier afin de le neutraliser.

Alors que les skillout restant s'approchèrent, Takuya leurs posa un regard de prédateur intimidant dans un silence totale.

Suite à ce geste le doute commença à se faire sentir chez les Skillout, qui finirent par prendre la fuite en récupérant leurs collègues salement amocher par Takuya.

Une fois la vermine débarrassée, Tomoe aida Shibaki à se relever et à marcher. Cependant, alors qu'il raccompagne Shibaki et Tomoe, le karatéka ne savait pas qu'un autre skillout se rapprocher d'eux.


Dernière édition par Takuya Myazawa le Jeu 17 Oct - 12:02, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex. Kotadjima


avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 14/09/2013
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
Etablissement: Lycée Tokumei
Capacité/Magie: Aucune
Âge: 16 ans

MessageSujet: Re: Une Mauvaise rencontre qui tourne au freefight (Takuya Myazawa VS Alex. Kotadjima)   Mer 16 Oct - 0:45

"HAAAAAAAAAAAW"

Un long bâillement venait briser le silence de l’étroite ruelle qu'arpenter avec confiance et sereinement une jeune fille de 16 ans à qui la capuche de sa veste venait cacher sa tête, la jeune fille s'avançait tranquillement et sans bruits dans la petite ruelle, après tout la chasse venait de commencer : elle s'était changer et armé, il ne lui manquait plus que des proies.

Et cela ne mit pas longtemps à se produire : "REND MOI CE SAC ENFOIRER !", deux personnes venait de passer à toute vitesse devant la ruelle où elle se trouvait à moitie camoufler par l’obscurité, en s'appuyant sur l'apparence des deux individus, et les propos du poursuivant, elle ne mit pas longtemps a comprendre ce qui c'était, ce qui se passait et ce qui allait ce passer :

Le premier, la caricature parfaite d'un voleur à la tire improvisé, un large bonnet noir une veste au col refermer d'un blanc sale, un jean usé et un espèce de sac a main qu'il tenait à l'envers et ouvert contre sa poitrine, preuve irréfutable du manque d’intérêt que portait le voleur à son butin, ou du moins à ce butin, en effet le vrai objectif de ce déchet était trois mètres derrière lui : un jeune garçon à priori lycéen à la carrure et aux traits, qui courait comme un dérater aux trousses du Skill out déguiser, la jeune fille les prit presque immédiatement en filature par réflexe en imaginant parfaitement la scène : une fille quelconque présente aux cotés du jeune homme se fait tirer son sac a main par le déchet, dans un excès d’héroïsme idiot et inconsidéré, le jeune homme se précipite a la poursuite du voleur sans se douter qu'il allait finir prit au piège au milieu d'une montagne de déchets.

"Pfff ha ha ha ha j'aime quand ça commence comme ça, c'est le genre d’événement avec un gros potentiel de réactions en chaîne..."

marmonnât-elle, en affichant un sourire d'excitations puis après avoir passer deux ruelles elle fut contraint de contourner par une autre ruelle pour ne pas rejoindre la grande rue sur laquelle ils se dirigeaient, en effet, de deux choses l'une, elle ne voulait pas se faire repérer et encore moins tombait dans un piège pourtant si évident.

Elle tourna à deux reprises et ralentit net en entendant les sons provenant du prochain croisement au bout de la ruelle :

"PAAAF" "SBAM" "SPARF", c'est différent onomatopées se mêler a des gémissements et des cris étouffer par la douleur ponctuer de charmants : "Alors mooosieur le héros, on est dans la merde, hein ?!", en effet c’était le moins qu'on puisse dire ; "Tiens sale con je vais t'apprendre à t'aventurer sur notre territoire comme si de rien n'était...", là aussi la jeune fille rit intérieurement en pensant qu'à a peine quelques mètres d'eux se trouvait une personne "présente comme si de rien n’était", et la joute verbale a sens unique auquel se livrer la bande d’orangs-outans bien que formant difficilement un cerveau plein à eux dix était bien nourris, presque autant que les coups qu'ils portaient a leur malheureuse victimes, Alex hésita un instant a intervenir pendant qu'ils étaient occupé, puis resta finalement en retrait, après tout un gars suffisamment idiot pour foncer tête baisser dans un piège pareil dans un tel endroit méritait bien une bonne leçon, et il aurait au moins le mérite de les avoir fatiguer un tant soit peu, de plus leur positionnement par rapport aux rues et ruelles était à la grande surprise de la jeune fille particulièrement bon : un endroits trop espacé pour une attaque frontale pour cause un risque trop élever d'encerclement mais pas assez espacé pour éviter et contourner leur mouvements de groupe, providence, illuminations ou fruits d'une mûre réflexions ?

Et cela continuât ainsi pendant environ trois minutes avec une baisse de régime constante, mine de rien il avait peut-être gagner un séjour gratuit à l’hôpital mais cela permettrait peut-être à Alex de se débarrasser d'eux sans trop peiner, après tout, on ne peut pas hurler et gesticuler comme un chimpanzé pendant trois minutes puis repartir en pleine forme comme si il ne s'était rien passer juste après.
Mais, alors que la jeune fille s’apprêtait a profiter de leur manque d'attention et de leur fatigue un événement inattendu se déroula : Un couple arrivât sur les lieux en contemplant la victime d'un groupe vicieux et peu scrupuleux, si l'on pouvait lire le choc sur le visage de la fille alors c’était la colère que l'on distinguer le plus sur le visage du garçon, là aussi, la scène était facile à décrypter, la fille devait être la propriétaire du sac qui avait servi d’appât et le gars, quant à lui devait être un esper, peut être même un judgement toutefois rien n’était sur pour l'instant.

Toutefois les réponses ne mirent pas longtemps à arriver, en effet le garçon avait commis plusieurs erreurs dont quatre particulièrement graves : la première était d'avoir fait une démonstration particulièrement détaillé de ses capacités et de ses aptitudes, la deuxième était d'avoir mit les pieds dans ce labyrinthe chaotique de rues et de ruelles alors qu'il était parfaitement étranger à cet endroits et enfin, la pire, avoir emmener avec lui une fille qui ne lui servirait à rien alors qu'il allait déjà avoir à s'occuper d'un blesser qui, dans l'état où il était, représenter déjà une gêne, et à en juger par son comportement, il n'avait pas l'air de se sentir menacer, il correspondait exactement au genre de personne qu'elle prenait le plus de plaisir à chasser.

alors que le peu de renfort qui était venu en aide à leur camarade passait devant la ruelle d'où elle avait tout observer, elle sortit paisiblement de l’obscurité prête à en découdre, après tout elle avait eut tout le loisir de se préparer pendant qu'ils arrangeaient le portrait de leur victime, il y avait facilement une bonne quinzaine de mètres entre elle et eux :

"fiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiuuuiiiiiiiiiiiiiiiii" un sifflement aiguë retentit dans la ruelle.

"Eh bien, le moins que l'on puisse dire c'est qu'il a passer un sale quart d'heure, remarque il parait que c'est une cure efficace contre la bêtise ce genre de mésaventures, he he he, il aurait peut être même mieux valu que ça dure quelque minutes de plus ça lui aurait était profitable du moins psychologiquement tu ne crois pas ? "Héros-improvisé-kun"."

Elle avait fait exprès de prendre un ton moqueur et d'afficher un large sourire, après tout même si elle avait forcer le trait, ce n'était pas si loin de la réalité d'ailleurs, même sans se forcer cette situation lui donnait envie de rire, le couple qui s'était retourné aussitôt après avoir entendu le sifflement, après avoir entendu ces mots leur visages se crispèrent, même sans y prêter grande attention, elle devinait aisément ce qu'ils devaient penser d'elle actuellement puis tout en jetant un regards à la fille elle en profitât pour ramasser le sac a main qui traînait encore là ou le déchet l'avait laisser puis tout en le secouant en laissant la quasi totalité du contenus se déversait a même le sol elle déclarât toujours sur le même ton :

"Personnellement ça me gênerait de m’être fait défoncer juste pour le misérable sac a main d'une cruche incapable de le garder avec soi, j’espère pour lui que le contenus vaut au moins les séquelles qui lui resteront peut-être a vie, non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takuya Myazawa


avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 02/09/2013

Feuille de personnage
Etablissement: Habatobi High School
Capacité/Magie: Impact Area
Âge: 16 ans

MessageSujet: Re: Une Mauvaise rencontre qui tourne au freefight (Takuya Myazawa VS Alex. Kotadjima)   Dim 27 Oct - 20:45




Tandis que Takuya appelait avec son téléphone portable ses collègues de la 136ème pour demander l'arriver d'une ambulance au niveau de la sortie de la ruelle vers laquelle se diriger la jeune fille rousse aux cheveux courts (Tomoe), qui aidait son petit ami blondinet aux yeux bleu ténébreux avec un visage défiguré par les coups des Skillout délinquants (Shibaki).

Alors que Takuya venait tous juste de raccrochait tout en marchant derrière eux le long de la rue, tout en surveillants les alentours en scrutant de haut en bas et de devant par derrière (étant donné qu'ils étaient revenus dans la ruelle par laquelle ils étaient arrivés,) si jamais d'autres Skillout délinquant venaient à se ramener.

Takuya restait attentivement sur ces gardes, quand soudain un sifflement aigu venant depuis l'arrière de son dos retentit dans la ruelle.

"Eh bien, le moins que l'on puisse dire c'est qu'il a passé un sale quart d'heure, remarque il parait que c'est une cure efficace contre la bêtise ce genre de mésaventures, hé hé hé, il aurait peut-être même mieux valu que ça dure quelques minutes de plus lui auraient été plus profitable du moins psychologiquement tu ne crois pas ? "Héros-improvisé-kun"."

Quand Takuya se retourna, il vit une jeune fille à l'expression provocatrice et moqueuse, qui ramassa le sac laissé par mégarde derrière eux en le fouillant puis se mie à secouer le sac à main, en laissant la quasi totalité du contenu se déversait a par terre et déclarât toujours sur le même ton :

"Personnellement... ça me gênerait de m'être fait défoncer juste pour un misérable sac à main d'une cruche incapable de le garder avec soi, j'espère pour lui que le contenu vaut au moins les séquelles qui lui resteront peut-être a vie, non ?".

Les deux tourtereaux commencèrent à dévisager méchamment la Skillout au point de vouloir se servirent de leurs pouvoirs sur elle. Mais Takuya leva le bras de manière à leur barrer la route tout en fessant signe de la tête de ne pas céder à la provocation de la jeune fille.

C'est alors qui ordonna à ces amis sur un ton ferme de quitter la ruelle sans rouspéter, car l'ambulance ne devait plus tarder. Alors que le jeune couple finit par quitter la ruelle et le dixième district par la même occasion.

Cependant, Takuya lui resta pour pouvoir récupérer le sac. Une fois ses amis de classe hors du district et du moindre champ de vision qui l'entourait, le jeune homme répondit clairement ce qu'il en pensait.

« C'est vrai mon pote est un abruti. Faut dire qu'il vient tout juste de s'inscrire au club de Kenjutsus (style Shindo yoshin-ryu*) de mon établissement scolaire, pas étonnant qu'il se soit fait démonter la tronche par ces types. Je ne sais pas qui tu es, mais sache le je ne suis pas un héros et encore moins un « Revivers »** Maintenant si tu veux bien me rendre ce sac à main je t'en serais infiniment gré.».

[*Style de combat au Katana combinant le kenjutsus et le jujitsu.
**nom donné aux gens du groupe de héros Okiwaniens expert en art martiaux ayant fondé la codification du karaté après avoir défendu l'île durant la période de l'invasion du clan samouraï Satsuma en 1609].


Tous en disant cela avec un ton calme et ferme, Takuya tendit sa main droit devant la Skillout et cela, tout en espérant qu'elle coopère sans chercher à en venir aux mains. C'était d'ailleurs pour cela qu'il préféra éviter de sortir son brassard de Judgement, afin d'éviter de créer la moindre étincelle de provocation.

Car Takuya ne pouvait pas se permettre d'agir n'importe comment, non pas cette fois-ci. Après tout il était dans Strange, seul et pas vraiment certains que la personne qui se trouvait face à lui n'est pas de casier judiciaire vierge. Il ne pouvait rien faire d'autre que d'agir en fonction de l'évolution de la situation.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alex. Kotadjima


avatar

Messages : 165
Date d'inscription : 14/09/2013
Localisation : Derrière toi !

Feuille de personnage
Etablissement: Lycée Tokumei
Capacité/Magie: Aucune
Âge: 16 ans

MessageSujet: Re: Une Mauvaise rencontre qui tourne au freefight (Takuya Myazawa VS Alex. Kotadjima)   Sam 2 Nov - 19:27

Comme elle s’y attendait une fois n’est pas coutume, « à peine sortit du piège qu’ils sont prêt à y retourner à pied-joint » pensât-elle, leur visage humilié et énervé valait vraiment la peine de faire cette « provocation » mais après tout, n’y a-t-il pas que la vérité qui blesse ?

Elle fut légèrement surprise quand elle vit le jeune homme les arrêtait et leur permettre de s’enfuir de toute façon ce n’est pas comme si elle allait s’attarder sur de la vermine alors qu’elle avait face à elle une proie bien plus alléchante :

« Et soigne toi bien «Scar-face !»

Criât-elle au blessé alors que le petit couple  s’apprêtait à partir, après un dernier regard agressifs les deux tourtereaux sortirent de la ruelle tout en se dirigeant vers la sortie du district dix, après tout, ils n’étaient encore qu’au abord du district, Alexandra se reconcentrât alors sur sa véritable cible :

Il avait l’air de la surveiller, il devait surement appréhender le fait qu’elle les pourchasse, ainsi s’en suivit un instant où les deux jeunes se sondaient du regard, puis alors que ses deux acolytes devaient avoir atteint la sortie, il brisât le silence :

« C'est vrai mon pote est un abruti. Faut dire qu'il vient tout juste de s'inscrire au club de Kenjutsus (style Shindo yoshin-ryu*) de mon établissement scolaire, pas étonnant qu'il se soit fait démonter la tronche par ces types. Je ne sais pas qui tu es, mais sache le je ne suis pas un héros et encore moins un « Revivers » Maintenant si tu veux bien me rendre ce sac à main je t'en serais infiniment gré.»
   
Son esprit analysât rapidement ses paroles : «C'est vrai mon pote est un abruti. Faut dire qu'il vient tout juste de s’inscrire au club de Kenjutsus, de mon établissement scolaire, »,  de cette simple phrase la jeune fille en déduit deux informations : étant donné que l’ami de l’individu qui lui faisait face était tout nouveau dans les arts martiaux et au vue de la manière dont il en parlait cela donnait l’impression qu’il était lui aussi un adepte de ces mêmes arts, s’ ajoutait à ça la démonstration de tout à l’heure, il était facile de deviner qu’elle se trouvait face à un adepte des arts martiaux, tout comme elle, l’excitation commençait à monter en elle.

« . Je ne sais pas qui tu es, mais sache le je ne suis pas un héros et encore moins un « Revivers » », la jeune fille se mit à ricaner en haussant les épaules, pour elle,c’était un fait, le jeune homme qui lui faisait face était naif, il aurait était parfaitement impensable à son sens de lâcher autant d’informations aussi vite, elle savait exactement à quoi il se référait en parlant de « Revivers », elle était maintenant sur qu’il était un pratiquant d’ arts martiaux et même dans quelle domaine : le karaté ou Karate-do pour les connaisseurs, pour le coup elle avait un avantage certain : elle avait déjà étudier la pratique et la pensée de « la voie de la vacuité réalisée par la main », en effet, elle descendait d’une famille éprise de nombres de ces arts et elle avait eu beaucoup d’occasions de rencontrer des pratiquants sans être elle-même une adepte. Elle avait elle aussi apprit la maîtrise d’un art : le Xing-Yi-Quan, et elle était bien déterminer à montrer au jeune homme son application.

« Maintenant si tu veux bien me rendre ce sac à main je t'en serais infiniment gré.» la jeune fille s’arrêtât net et le fixât avec incompréhension un instant, alors qu’il n’y a pas cinq minutes il c’était laisser emporter et c’était  livrer à un combat violent, il était désormais en pleine diplomatie, c’était à la fois humiliant et rageant :
Alors qu’il avait considéré une sale bande de résidus infâme de fond de poubelle comme une « menace » face à elle il se contentait de lui faire de la morale et des politesses, Alexandra considérait cela comme une véritable insulte que d’être comparait voir même rabaisser face à ces parasites mentalement attardé.

Elle reprit son souffle et affichât a large sourire que l’on aurait pu croire sincère et honnête si ce n’était pas venue d’elle, puis elle déclarât :

« Pas de problème, le voilà … » tout en disant cela elle le jetât dans une poubelle se trouvant entre elle et le jeune homme, « Et dans ma grande mansuétude, je vais même te passer les affaires que j’ai malencontreusement fait tomber au sol à l’instant …», le visage qu’elle affichait ne s’accordait pas du tout avec ses actes, tout en déclarant cela, elle c’était mis à écraser du pied toute les affaires présente au sol, rien n’y réchappât a l’exception d’un petit porte-monnaie de couleur vert, qu’elle ramassât et ouvrit tout en feignant d’ignoré son interlocuteur, il n’y avait rien d’exceptionnel dans ce petit porte-monnaie à l’exception de deux photographies : l’une représentait les deux tourtereaux collé l’un à l’autre, elle ne voulait même pas prendre la peine de commenter cette photo, la lâchant par terre et lui assénant le même traitement que les objets qui jonchait le sol, cependant la deuxième photos lui fit bien plus d’effet que la première : une photo de famille, on pouvait y voir la jeune fille, ses parents et un individu qui devait être son grand frère : inconsciemment son cerveau tout en faisant l’amalgame avec SA famille lui rappelât ses parents, sa mine s’obscurcît, après tout si elle était là c’était bien pour ne pas avoir à y penser, pour se changer les idées, alors cette image était tombé comme un cheveux dans la soupe :

« …tsss » tout en tournant la photo face au jeune homme, elle la déchirât plusieurs fois puis laissât les fragments rejoindre les malheureuses « ordures » qui reposaient à même la sol, la simple vue de cette photo et les souvenirs qui venaient de refaire surface venait de casser son sadisme, elle n’avait plus qu’un seul objectif en tête : se défouler sur le jeune homme qui lui faisait face.

Elle dévisagea le jeune homme et déclarât d’un ton ferme et contrarié, tout en se mettant lentement en position de combat :

« En tant normale, je me donne la peine de donner mon vrai prénom mais pour cette fois je me présenterais comme avec mes opposants : les gens par ici me donnent de nombreux surnoms : « l’Extorqueur », « Le fantôme de Strange », mais je préfère de très loin que l’on m’appelle : « The black Reaper » maintenant trêve de politesse, met toi en garde et ne songe même pas à éviter le combat car ce que tu as en force je l’ai en vitesse, et je ne pense pas que fuir un combat serait digne d’un adepte du Karate-do… »

Alexandra était prête, et il était facile de s’en rendre compte, sa concentration étant poussé à son paroxysme et elle n’attendait plus que la réaction de son opposant pour lancer les hostilités.

Yo Taku !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Une Mauvaise rencontre qui tourne au freefight (Takuya Myazawa VS Alex. Kotadjima)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une Mauvaise rencontre qui tourne au freefight (Takuya Myazawa VS Alex. Kotadjima)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sidney est une mauvaise fréquentation.
» Une promenade qui tourne mal...
» Tourne la Grande Ourse, tourne la Petite Ourse (PV Justin)
» Mauvaise journée... [PV Dorian!]
» Gros mekk tourne boulon et Gros mekk la feraille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Toshi :: La Citée Scolaire :: Strange-