Bienvenue sur Gakuen Toshi, le forum rp basé sur To Aru Majutsu no Index et To aru Kagaku no Railgun
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Le bleu de la 136eme. Ou le rouge, peu importe [PV Lenneä Aiedanïfr; Takuya Myazawa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akaï Sugimori


avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 04/09/2013

Feuille de personnage
Etablissement: Shizuma High School
Capacité/Magie: Shapeshifter
Âge: 15

MessageSujet: Le bleu de la 136eme. Ou le rouge, peu importe [PV Lenneä Aiedanïfr; Takuya Myazawa]   Jeu 5 Sep - 21:50

La rue dans laquelle évoluait Akaï était bondée. C'était l'heure ou les élèves commençaient a affluer vers des endroits tels que la galerie souterraine, les boutiques et autres quartiers populaires, après la sortie des cours. Le but du jeune homme était autre : C'était le grand jour. Le jour J, le D Day, l'instant décisif. Enfin il avait était admis a Judgement, et enfin on lui avait donner une attribution : la 136eme branche. Le papier qu'il avait reçu lui demandant de s'y rendre n'avait guère était plus bavard : Une adresse et un vague nom a qui se présenter, celui de Lenneä Aiedanïfr. Il se demanda un instant si arriver a prononcer ce nom était en réalité un test secret puis se fit bousculer par un groupe de fille auquel il jeta un regard désolé. L'une des filles poussa un cri aigüe accompagner d'un tout aussi perçant :

-Désolé, désolé ! J'ai pas d'argent !

Elle s'éloigna rapidement de lui alors qu'il bredouillait quelque chose du genre "Mais non, mais pas du tout...". Trop tard, elle et ses amies avait déjà changer de trottoir, tout comme un bon nombre de personne ayant mal interpréter la scène. Il commençait a avoir l'habitude. Quelque soit l'expression qu'il essayait de faire, il faisait peur. Ça lui donnait presque envie de se transformer. Mais si il faisait ça, il risquait de perdre complétement son futur chef ("Tiens, au fait, Lenneä, c'est un nom de fille ou de garçon ?" se demanda t il brièvement) qui s'attendait a la visite d'un jeune homme de quinze ans nommé Satoshi Sugimori, et pas a celle d'Akaïko. En plus, il avait oublier de prendre des vêtements de fille pour se changer en cas de transformation. A chaque fois qu'il changeait de peau, il se retrouvait soit a flotter dans ses vêtements, soit a en avoir de trop petits... C'est pourquoi il se débrouillait, si il prévoyait de se transformer plusieurs fois dans la journée, pour avoir des vêtements de rechange pour chaque sexe. Et encore. Il fallait trouver un endroit pour se changer... Au début, il utilisait les toilettes, mais voir un homme rentrer dans des toilettes pour homme et voir ressortir une femme créait généralement des situation qu'il détestait avoir a gérer... Et il as faillit se faire arrêter la dernière fois qu'il avait fais ça dans les toilettes des filles.

La solution la plus simple pour lui restait donc de rentrer dans une boutique de vêtements mixtes et de se changer dedans. Personne ne le regardait et il avait tout son temps, sans avoir a effrayer personne. Et les restaurants sont pas loin, pratique pour manger un bout, ses transformations avaient tendances a lui ouvrir l’appétit.

Il se tira de ses réflexions et reprit sa route. Il lui restait encore quelques minutes de marche avant d'arriver a la 136eme. Tandis qu'il s'approchait de plus en plus de son futur lieu de travail, son trac commençait a augmenter. Rejoindre Judgement était un choix qu'il avait effectuer de manière un peu impulsive, après le départ de Rie. Il voulait une activité qui lui permettait de se rendre utile tout en travaillant ses pouvoirs, et avait donc penser rejoindre le corps étudiant. Ses inquiétudes avait commencées dès son admission au centre de formation : Il n'était pas très doué en auto-défense, et sa tendance a faire fuir tout le monde ne le rendait pas non plus adapté aux taches en extérieure, tel que l'assistance aux étudiants. C'était aussi une plaie administrative, incapable de rédiger un rapport correctement sans omettre la moitié des détails qu'il était censé préciser. Il faillit d'ailleurs plusieurs fois se faire sortir du cursus de recrutement a cause de ses faibles compétences. Mais a force de travail et d'effort, il finit par se hausser a habilités suffisante pour rejoindre la 136eme, qui venait de se faire attribuer un nouveau poste. Désormais, c'était plutôt les histoires qu'on racontait sur les membres de Judgment qui l'inquiétait. Des super combattants, niveau 4, tous super balèzes et se battant tout les jours contre des Skills-Out... Les instructeurs du centre leur avait clairement fait comprendre que le rôle de Judgement était juste d'améliorer la vie quotidienne des étudiants et parfois de s'occuper d'une arrestation qui va rarement au dela du délit de fuite, mais Akaï restait quand même nerveux. Surtout que même si il avait fini par se faire accepter, il restait une plaie en auto-défense...

Il arriva finalement devant un petit panneau portant l'insigne de Judgement et le chiffre 136, avec une flèche qui menait vers un petit escalier qui rentrait dans un immeuble. Il monta l'escalier et se trouva face a la porte. Il respira un grand coup et revissa sa casquette rouge sur la tête. Vérifia si sa veste n'était pas tachée. Respira a nouveau. Puis il leva la main et frappa a la porte, avant de tourner la poignée et d'entrer.

A l’intérieur, un local comme il en avait déjà vu durant sa formation. Des dossiers, un canapés, des ordi : bref, le matériel de base. Mais pas une personne a l'horizon. Il ferma la porte derrière lui et demanda d'une voix qu'il voulait timide, mais qui ressemblait plus a un braquage en règle :

-Euh... Bonjour, je suis Satoshi Sugitori, je suis le nouveau... Je cherche... euh... Lenneä Aiedfrits... euh, Aiedantsch... Aiedanirf, bref je cherche Lenneä-san. Est-elle quelque part dans le coin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takuya Myazawa


avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 02/09/2013

Feuille de personnage
Etablissement: Habatobi High School
Capacité/Magie: Impact Area
Âge: 16 ans

MessageSujet: Re: Le bleu de la 136eme. Ou le rouge, peu importe [PV Lenneä Aiedanïfr; Takuya Myazawa]   Ven 6 Sep - 8:05

nous étions déjà le 5 Octobre 20XX.

C'est fou comme cette année je n'avais pas vu le temps passé. Je repensais au tournoi Budokai traditionnel de Okinawa que notre Dojo doit à son tour organiser pour cet hiver. Comme la majorité des élèves de Habatobi qui favorisent le sport finissent parfois par intégrer des équipes professionnel olympique, mon directeur à des relations haut placer avec les fédérations des sports en tout genre. Cela permettra par la même occasion de servir d'animation à mon établissement scolaire lors du Ichihanaran Festival qui doit se tenir en novembre vu que les participant étranger à la cité scolaire bénéficierons d'un permis d'entrée temporairement prévue à cet effet.

Mais pour l'heure j'étais assez occupé à nettoyer la tasse de café prévue pour le nouveau bleu qui devait arriver chez nous aujourd'hui. J'espérais seulement qu'il n'a pas eu vent de notre réputation de "cas barrés" et encore moins du caractère hyper-autoritaire de ma chef.

C'est alors que j'entendis une voix à la fois haute et timide.

-Euh... Bonjour, je suis Satoshi Sugitori, je suis le nouveau... Je cherche... euh... Lenneä Aiedfrits... euh, Aiedantsch... Aiedanirf, bref je cherche Lenneä-san. Est-elle quelque part dans le coin ?

Hé ben tient quand on parle du loup, mais je dois dire que sa voix sur le coup j'avais eu l'impression qu'il était soit un peu coincé, soit intrigué par les membres de ma branche.

Du coup je sortie de la salle de cuisine à café (situer à gauche de la pièce principale ou se tenait le bleu,) qui sentait encore (un peu) ma dernière création de thé expérimentale : du Jasmin mélanger à la fleur d'oranger avec du thé vert.

Je tenais sa tasse à la main en lui souhaitant la bienvenue.

- Salut je suis Takuya Myazawa, tient petite coutume de chez nous ta tasse personnelle. Bon si tu cherches la chef de service, elle est à son bureau qui est dans la pièce situer au fond à droite et si jamais tu as des questions n'hésite pas m'en parler. Bon sûr ce bienvenue parmi nous et fait de ton mieux ok ?


Une fois que je finis de me présenter je retournais à mes occupations personnelles. C'est alors que une fois dans la pièce de la cuisine j'entendis sonner mon téléphone portable affichant le numéro d'un appelant inconnu.

Curieux je décrochais en demandent qui était à l'appareil. Dès qu'il me répondit je reconnue sa voix en sursautant de façon surpris.

- Il y a bien longtemps que je n'avais pas entendu ta voix Takuya.


A sa seule voix je prie la parole sur un ton à la fois amical et soulagé.

-Professeur Yoshimasa? Vous êtes enfin revenue parmi nous ?


-Oui...après m'être réveillé le professeur O'brain m'à expliquer que je suis resté dans le coma durant environ près d'une année entière. Il m'a aussi dit....pour la mort de Senzô et de tous les autres.

-M'ouais je sais cela à était un coup dur pour toutes les familles des victimes, moi compris.


-Écoute il y a quelque chose d'on j'aimerais te parler. Est-ce que je peu te rendre visite à toi et tes parents.

Peu de temps après je lui donna l'adresse de mon appartement et raccrocha aussitôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Le bleu de la 136eme. Ou le rouge, peu importe [PV Lenneä Aiedanïfr; Takuya Myazawa]   Ven 6 Sep - 12:44

Lenneä avait fait la fête, la raison n'avait pas encore immergé de son cerveau. Il y avait aussi des moments à vide, mais elle était sûre d'une chose, la framboise était géniale... Pour l'instant, après une douche, un petit-déjeuner rapide, elle était partie à Judgement, ne travaillant pas aujourd'hui. Le bureau d'avocat qui l'embauchée, lui avait donné une journée de libre elle avait décidé de cuvé sa nuit ici. Il n'y avait toujours, personne, aussitôt le matin à Judgement, Michelle était en cours, tout comme Takuya. Elle dormait plus ou moins sur son ordinateur, elle avait entendu Takuya arrivée. Il était passé lui dire bonjour, elle avait simplement agité une main derrière son bureau. Puis il était repartit, sûrement faire une expérience avec la théière et ses sachets de thé. Elle le laissait faire, tant qu'elle avait son café bien noir et à première vue, un café dans son état ne serait pas négligeable. Sauf que Takuya n'était pas vraiment pressé de lui en amenait un. Elle dut donc ce décidé à bougeait, elle se levait justement quand un bruit horrible en provenance de la salle principale, lui arriva aux oreilles...

Il lui fallut quelques instants pour comprendre là raison. Aujourd'hui, la 136éme branche devait recevoir un nouveau membre. Elle rechercha son nom sur sa base de données personnelles. Satoshi Sugitori, Esper niveau 3, encore un bourrin, pensa-t-elle au début. Puis en lisant le nom de sa capacité : Shapeshifting et ses résultats aux testes d'aptitude, elle du revoir son avis. Un métamorphe, mince, ce n'est pas banal comme pouvoir ça. Il lui semblait bien qu'il n'y ait que trois Shapeshiftings dans la cité solaire. Enfin, elle sourit, car il allait avoir pas mal de boulot à rattraper pour être au même niveau que le reste de la branche. Même Michelle se débrouillait bien en self défense, avec ses connaissances en Tai-chi, en plus de l'entrainement de base de Judgement. Lenneä soupira, puis sourit, finalement ce bleu pourra peut-être mettre une touche de raison au sain de l'équipe. Entre Bad boy et The Sentinielle (Michelle), Lenneä se demandait, si elle n'était pas tombée sur la bande de cinglé la plus total de tout Judgement. Enfin, elle avait fait avec et ses compétences d'Avocat étaient mises à l'épreuve...

Elle finit par fermer sa base de données, puis se leva de son bureau, elle ouvrit sa porte. Puis cria, d'une voix autoritaire :

"Bad-Boy, mon café !"

Puis son regard s'arrêta sur un grand échelas, un peu plus grand qu'elle, avec un regard. Sur le coup, elle se dit Tauya avait ramené un skill-out de Strange. Puis elle comprit que c'était la nouvelle recrue. Là, elle se dit qu'un truc n'allait pas, enfin s'il été inscrit dans Judgement, c'est que malgré sa tête, il avait un certain sens de la justice. Elle l'observa, puis d'une voix sèche :

"Satoshi Sugitori ? Dans mon bureau, j'ai quelques papiers à remplir sur toi."

Elle s'approcha du grand japonais et lui tendit la main pour la lui serrer ou la broyé selon les dires de certain...


Dernière édition par Lenneä Aiedanïfr le Sam 7 Sep - 10:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Akaï Sugimori


avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 04/09/2013

Feuille de personnage
Etablissement: Shizuma High School
Capacité/Magie: Shapeshifter
Âge: 15

MessageSujet: Re: Le bleu de la 136eme. Ou le rouge, peu importe [PV Lenneä Aiedanïfr; Takuya Myazawa]   Ven 6 Sep - 14:48

Quelqu'un sorti d'une salle voisine, une tasse a la main. Une soudaine odeur de Jasmin, de fleur d'oranger et de menthe parvint aux narines d'Akaï qui retint un haut le cœur : Autant il aimait les trois séparé, autant tous a la fois, c'était trop. Il ignora l'odeur et avisa l'homme : Plus petit que lui, il avait les yeux marron et les cheveux de la même couleur. Il semblait sacrément sportif du point de vue du jeune homme, qui avait du mal a courir plus de dix minutes. Le nouveau venu s'approcha d'Akaï et lui donna la tasse, tout en déclarant :

-Salut je suis Takuya Myazawa, tient petite coutume de chez nous ta tasse personnelle. Bon si tu cherches la chef de service, elle est à son bureau qui est dans la pièce situer au fond à droite et si jamais tu as des questions n'hésite pas m'en parler. Bon sûr ce bienvenue parmi nous et fait de ton mieux ok ?

Et il retourna directement dans sa chambre a gaz, laissant Akaï planter la, la tasse a la main. "Bonjour, je suis Satoshi, mais appelez moi Akaï, s'il vous plait !" "J'espère qu'on s'entendra !", rien de ce qu'il avait prévu de dire n'avait pu être caser tant l'intervention de ce Takuya avait était brève. Il regarda ce qui était désormais sa tasse avec un air las. Pour une première impression, c'était réussi.

"Bad-Boy, mon café !"

La voix avait surgit soudainement d'une porte qu'Akaï n'avait pas notifiée, a sa gauche. Il sursauta, et rattrapa maladroitement sa tasse qu'il avait fait échapper. Il se retourna enfin vers l'origine du bruit : Une femme. L'air dur, mais pas réveillée. La vague image de son père le lendemain de la fête de la police lui repassa rapidement a l'esprit, et il en conclut donc que la soirée avait était bien arrosée pour elle. Elle portait une veste en cuir rouge, qui eut le don de calmer un peu son stress. Elle était un peu plus petite qu'elle, et ses cheveux bleuté était surement teints. Elle l'avisa aussi, et avec un ton sec ordonna :

"Satoshi Sugitori ? Dans mon bureau, j'ai quelques papiers à remplir sur toi."

Elle lui tendit une main qu'il s'empressa de serrer. Tout en réprimant la vilaine douleur qui lui vrillait les phalanges, il déclara d'un ton abrupt (bien malgré lui) :

-Appelez moi Akaï, s'il vous plait.

Il la suivit dans le bureau, qui lui non plus n'avait rien d’exceptionnel et chercha vaguement des yeux un siège. Il n'y en avait pas d'autre que celui que devait généralement occuper celle qui devait surement être Lenneä-san. Aussi resta t il debout et sortit de son sac une feuille de papier qu'il avait pris soin de garder sans plis et la lui tendit :

-On m'as dit de vous donner ça... commença t il sur un ton maladroit, qui transparaissait même au travers de sa voix impressionnante. Pour officialiser mon rattachement a cette branche. J'espère que nous ferons du bon travail ensemble.

Il s'inclina finalement, de façon un peu trop raide pour que ça paraisse honnête ou naturel. Son trac commençait a revenir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takuya Myazawa


avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 02/09/2013

Feuille de personnage
Etablissement: Habatobi High School
Capacité/Magie: Impact Area
Âge: 16 ans

MessageSujet: Re: Le bleu de la 136eme. Ou le rouge, peu importe [PV Lenneä Aiedanïfr; Takuya Myazawa]   Sam 7 Sep - 7:16

Tandis que je me sentais un peu troublait par l'appel de l'ancien collègue scientifique de mon frère, je fus subitement interrompue de mes pensées quand j'entendis le ton détestable de ma chef.

"Bad-Boy, mon café !"

pffff nan mais sérieux et puis quoi encore j'ai un prénom. Comme j'avais vraiment mieux à faire je décidais de ranger mes herbes à thé la théière et tout ce qui sert avec, avant de me hâter pour lui préparer et de lui apporter sont foutue expresso dans le bureau. Bon par contre sans voir fait a attention, j'ai mie par mégarde du sel à la place du café.

Mais comme sur le coup je n'avais pas vraiment fait attention tellement j'étais préoccupé par ce que voulais me dire le professeur je rentrais dans le bureau de ma chef, lui déposa son fichue café.

- Bon voilà ton café, il y a autre chose a me dire tu peu attendre quelques minutes, j'ai un coup de fil à passer?

Les seules fois où j'ai appelé ma chef par ce surnom c'est quand je suis très préoccupé et franchement valait mieux pas trop me chercher des crosse quand je suis comme ça.

Une fois que ce qui à était dit est dit, je sortis du bureau et passa un coup de fil à mon meilleur pote de lycée pour qu'il puisse me rendre un petit service.


Dernière édition par Takuya Myazawa le Sam 7 Sep - 18:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Le bleu de la 136eme. Ou le rouge, peu importe [PV Lenneä Aiedanïfr; Takuya Myazawa]   Sam 7 Sep - 10:36

Lenneä regardait le bleu, qui lui répondit, un semblant de phrase, comme quoi il voulait qu'elle l'appelle Akaï, ne voyant aucun rapport avec lui. Elle ignora complètement son souhait Pourquoi Akaï en plus ? Puis il l'a suivis dans son bureau. Elle entendit aussi Takuya, s'affairer dans la cuisine. Il fessait son café ? Pas sûr, il jouait sûrement encore avec ses feuilles de thé. Pour sa part, elle ne buvait le thé que de deux manières, Ice Thea, en cachette avec sa soeur, son père pété un plomb s'il les voyait faire, ou alors le thé noir au Ginseng. Elle soupira, puis revient à Satoshi Sugitori. Alors qu'elle s'assit, celui-ci resta debout et lui tendit une feuille. Elle l'a pris des mains, puis la parcourut des yeux, elle sourit Puis se retournant, elle ouvrit un tiroir d'un caisson, y prit une pochette avec le nom de Satoshi Sugitori marqué dessus, elle y glissa la fiche. Puis relut rapidement un papier, déjà ranger à l'intérieur. Elle sourit puis referma le tout. Elle se retourna de nouveau vers le bleu. Elle allait lui parler, quand Bad boy, arriva dans son bureau.

Il lui déposa une tasse de Caf... heu, d'eau chaude, légèrement blanchâtre. Lenneä secoua sa main, alors qu'un arc électrique venait de s'y former momentanément... sous le coup de la colère. Puis elle écouta, plus crisper par l'envie de lui jeter sa tasse à la figure que par la surprise de son indiscipline. Après tout, elle savait déjà pour son manque total de bonne manière. Il venait de l'appelle Miss-diplomate, un type risque d'avoir des problèmes avec tous les appareils électriques qu'il touchera dans un avenir proche. Puis, il sortit par la fenêtre, là une petite voix inquiétée se demanda, ce qui provoquait autant de stress chez Takuya. Mais elle prit la peine de se lever et de jetait l'eau chaude salé par la fenêtre. Elle revient vers Satoshi, se demandant même ce qu'il fessait là, un instant et qui il était. Puis ça lui revient, elle lui sourit, légèrement carnassier, comme s'il n'était qu'un morceau de viande devant une lionne. Puis elle lui demanda, détournant légèrement les yeux, car son regard transformé le morceau de viande, en chaire verdâtre :

" Bon, me semble que tu es un Shapeshifting, tu peux me montrer ta capacité, où tu as besoin de plus de place ? C'est pour les dossiers..."

Puis regardant la fenêtre, qu'elle prit la peine de refermer. Elle soupira :

"J'aurais bien aimé que Bad boy observe aussi tes pouvoirs. Sur le terrain, savoir ce que l'autre peut faire ou pas, peut augmenter nos chances de réussir d'une mission..."

Puis elle se retourna vers Satoshi :

"Alors, tu as besoin de quoi ?"

Elle se le demanda vraiment, après tout, peut-être qu'un miroir lui suffirait ou alors juste du temps pour réarranger son corps. Lenneä sentait un petit frison d'excitation la parcourir, après toute sa curiosité était piquée à vif. Un Shapeshifting, un pouvoir très rare chez les Espers, en outre il était niveau 3. Elle se demandait qu'elle était le niveau des autres Shapeshifting de la cité scolaire....
Revenir en haut Aller en bas
Akaï Sugimori


avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 04/09/2013

Feuille de personnage
Etablissement: Shizuma High School
Capacité/Magie: Shapeshifter
Âge: 15

MessageSujet: Re: Le bleu de la 136eme. Ou le rouge, peu importe [PV Lenneä Aiedanïfr; Takuya Myazawa]   Sam 7 Sep - 12:13

Quelqu'un ouvrit la porte a la volée derrière lui. Il sursauta pour la deuxième fois de la journée, envoyant voler la tasse qui, pour la deuxième fois elle aussi, échappa de peu au broyage en règle sur le sol. Il eut a peine le temps de se retourner pour voir une tasse de de liquide blanchâtre s'écraser sur le bureau et la voix de Takuya s'écrier a toute vitesse

Bon voilà votre café, sur ce je finis ma journée maintenant que j'ai une urgence personnelle à régler rien à foutre si ça vous posez problème Miss-diplomate, mais là ça urge bon à demain.

Il sortit alors de la salle en quatrième vitesse. Akaï lui jeta un vague coup d'oeil, qui s'écarquilla quand il le vit sauter par la fenêtre. "... Heing ?" Un vague bruit de grille pain défectueux le ramena a Lenneä. Ou plutôt a sa tasse qui faisait des étincelles. "... HEING ?????" Il se demanda si il était encore temps de demander une mutation, mais sa pensée se dissipa quand il vit le sourire de grand prédateur que lui faisait sa futur chef. "A l'aide" formula t il maigrement dans sa tête.

" Bon, me semble que tu es un Shapeshifting, tu peux me montrer ta capacité, où tu as besoin de plus de place ? C'est pour les dossiers..."

Elle referma la fenêtre et continua

"J'aurais bien aimé que Bad boy observe aussi tes pouvoirs. Sur le terrain, savoir ce que l'autre peut faire ou pas, peut augmenter nos chances de réussir d'une mission..."

Elle lui jeta a nouveau le même regard et conclut finalement


"Alors, tu as besoin de quoi ?"

Akaï s'humecta les lèvres. Il aurait aimer ne pas avoir a montrer son pouvoir tout de suite, mais si elle le demandait

-Euh... de rien en théorie. Mais si vous avez des vêtements de rechange, je ne dis pas non... Enfin, vous allez comprendre, je suppose.

Il prit une inspiration et commença a se concentrer, ce qui se révéla être un exercice fort difficile avec le regard perçant de sa supérieure braquer sur lui. Aussi il baissa sa casquette pour cacher ses yeux et réessaya. C'était mieux, même si il avait toujours l'impression d'être en lice catégorie "Meilleur morceau de rumsteak de la cité scolaire".

Il ferma les yeux et plongea dans son esprit, fouillant a travers les méandres de ses pensées et de ses souvenirs. Au plus profond de son cerveau, il trouva ce qu'il cherchait : ce petit pli, celui qui cachait ses pouvoirs. Il s'en approcha avec précaution et l'ouvrit prudemment, se concentrant sur l'image d'Akaïko. Il en sortit ce qu'il voulait : Visage, cheveux, poitrine, jambes, taille, répartition hormonale, il se remémora ainsi tout les détails métaboliques et physiques de son nouveau corps. Puis, comme on compose un puzzle, les mit chacun a leurs places. Quand il eut enfin le plan complet de son nouveau corps en esprit, il ouvrit grand le pli. Il sentit alors cet habituel frisson le parcourir, puis la disparition totale de toutes ses sensations, comme si il s'extirpait de son corps, qui commençait a perdre des centimètres, a modifier les traits de son visage qui devinrent plus doux et a faire naitre de nouveaux organes, de nouvelles fonctions. Ses cheveux s’allongèrent légèrement, sa tête perdit quelques centimètres de diamètre et sa casquette commença a flotter sur sa tête, tout comme sa veste devenue trop grande, son short devenu trop large et ses chaussures devenues trop longues. Une poitrine poussa, ses bras et ses jambes se raccourcirent. Puis il, devenu elle, se senti réintégrer son nouveau corps, récupérer ses sensations et en découvrir de nouvelles. Akaïko referma le pli de son esprit et ouvrit ses yeux, devenus rouges. Son visage rougit légèrement et elle rattrapa maladroitement son pantalon qui commençait a tomber.

-Voila, dit elle simplement, alors que sa casquette tombait a terre.

Akaiko:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: http://tamni.forumactif.org/privmsg?folder=inbox   Sam 7 Sep - 21:32

Lenneä écouta Akaï, il semblait un peu nerveux à montrer son pouvoir, il lui demandait des vêtements de rechange. Après tout, s'il changeait de forme, c'était logique. Puis il prit sa respiration et se concentra. Il avait activé son pouvoir, Lenneä activa la caméra de son smartphone. Puis elle observa, ébahie, la transformation se faire. Elle voyait la peau se transformer, la taille des os, des muscles se réduire. Il changeait de façon si brutal, qu'elle se demandait ce que son pouvoir lui demandait en énergie. Quelquefois, le corps de Satoshi, se troublait, Lenneä n'arrivait pas à voir, clairement, comment il évoluait. Puis ce fut fini, il... non elle avait changée, elle était plus petite qu'elle maintenant, sa silhouette était plus séduisante maintenant qu'avant, le petit côté garçon manqué devait séduire plus d'un. Surtout qu'elle rougissait rapidement. Enfin, dans son état beaucoup de personnes rougirait. Car son short tombait, sa veste était bien trop large, tout en étant déformée au niveau de sa poitrine. Il lui fallait donc des vêtements de rechange. Elle sourit, puis lui dit :

"Je pense que Michelle fait ta nouvelle taille. Suit-moi."

Lenneä sortit du bureau, puis se dirigea vers l'entrée du bureau. Là, elle s'arrêta devant une armoire et l'ouvrit. Elle fouilla dans les affaires qui y étaient entreposées. Elle en sortit une jupe et le reste d'un uniforme du Lycée où Michelle avait suivie des cours. Elle chercha un peu et trouva des sous-vêtement, elle n'était pas sûre par contre qu'ils soient à la taille de la Bleu. Étrangement, Lenneä n'était pas gênée par le changement de sexe de Satoshi Sugitori, ni de lui donner de la lingerie fine. Enfin, elle portait toujours l'étiquette, elle n'avait jamais été portée. Peut-être que sa longue expérience de vie à la cité scolaire, l'avait en quelque sorte blasée. Elle se retourna vers Satoshi, puis lui donna la pile de vêtement :

"Voilà, pour vous changer, on a des WC, la porte à gauche de celle donnant sur la cuisine."

Lenneä montra la porte correspondant, puis le téléphone du bureau sonna. Elle tourna le dos à Satoshi et décrocha le téléphone :

"Allo, ici la 136iéme branche de Judgement, que puis-je faire pour vous."

Un jeune garçon lui répondit, il venait de perdre son portefeuille, il était semble-t-il bouleversé. Lenneä essaya de le calmer, puis lui demandant ce qu'il contenait. Pas d'agent juste sa carte de métro, d'identité, d'Esper de la cité scolaire et de collégien. Lenneä le rassura en lui disant qu'il arrivait tout suite, il y avait peu de chance qu'on ne la retrouve pas, pas d'argent donc pas de vole. Puis voyant qu'il n'y avait que Satoshi, un bleu pour l'aider, elle appela Michelle, celle-ci lui répondit, elle était libre, elle les rejoindrait dans le parc ou le gamin avait perdu son porte-carte. Lenneä en profitera pour présenter la Bleu à Michelle. Elle toqua à la porte des WC et lui dit :

"La Bleu, ta première mission t'attends, dépêche toi."


Dernière édition par Lenneä Aiedanïfr le Dim 8 Sep - 7:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Akaï Sugimori


avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 04/09/2013

Feuille de personnage
Etablissement: Shizuma High School
Capacité/Magie: Shapeshifter
Âge: 15

MessageSujet: Re: Le bleu de la 136eme. Ou le rouge, peu importe [PV Lenneä Aiedanïfr; Takuya Myazawa]   Sam 7 Sep - 22:37

Lenneä eut un sourire un peu plus amical. Elle ne semblait pas étonnée outre mesure d'avoir vu un homme perdre soudainement sa virilité pour la troquer contre des attributs plus... féminins. Elle se contenta de lui dire :

"Je pense que Michelle fait ta nouvelle taille. Suit-moi."

Avant que la fille nouvellement formée n'ait pu demander qui était Michelle, elle sortit de la petite salle, suivie par Akaïko qui venait de se pencher pour récupérer sa casquette, manquant de faire tomber son pantalon dans le mouvement. Elle en profita aussi pour enlever ses chaussures, qui était devenue trop grande. Elle rattrapa Lenneä qui sortait des vêtement d'une armoire, entreposée a l'entrée. Akaïko attendit patiemment, puis reçut une petite pile de vêtements

"Voilà, pour vous changez, on a des WC, la porte à gauche de celle donnant sur la cuisine."

Akaïko s'inclina poliment avec un "Merci !" et s’éclipsa dans les toilettes. Elle ferma la porte derrière elle et commença a ôter ses vêtements trop grands. Elle se demanda si il n’existait pas quelque part des vêtements a changement de forme, capables de la suivre dans ses transformations... Ce serait tellement pratique. Et si il l'avait en rouge, c'était encore mieux. Ou alors elle pourrait modifier le modèle d'Akaïko... Mais elle avait de toute façon bien encrer son mètre 68 dans son plan mental, il serait trop ennuyeux de devoir le modifier. "Tant pis, ce n'est pas si gênant" se dit elle. Jusqu’à voir ses nouveaux sous vêtements et a tourner de la même couleur que sa casquette. "Non... C'est pas possible, je pourrait pas sortir avec ça !" pensa t elle consternée en voyant la petite culotte en dentelle, avec encore l'étiquette dessus. "Je dois l'enlever ?" ce demanda t elle naïvement alors qu'elle essayait de définir par quel coté ça se mettait. Jamais encore elle n'avait porter de sous vêtements si... osés. Elle c'était toujours contenter de sous vêtements classique, ou de sport. Quand a sa poitrine, elle ne la gênait pas tant que ça, n'étant pas très grosse, elle ne portait donc pas souvent de soutien-gorge. Quelque fois, sa curiosité l'avait poussée a essayer, juste pour voir si ça changeait quelque chose. Elle avait juste trouver ça assez oppressant.

Après s’être remise de ses émotions, elle enfila les deux bouts de dentelle et rentra dans l'uniforme et la jupe qui lui avaient était fournie. Elle pria pour ne pas avoir a se transformer la dedans, puis resserra sa casquette et la vissa a nouveau sur son front. C'était mieux.

"La Bleu, ta première mission t'attends, dépêche toi."

La voix de Lenneä se faisait pressante alors qu'elle toquait a la porte. Akaiko plia rapidement ses vêtements de garçon et sortit des WC. Maintenant qu'elle ne flottait plus dans le tissu, on aurait pu la prendre pour une adolescente tout a fait normale, quoique étrangement gênée par quelque chose. Elle se reprit et afficha un regard sérieux tout en demandant :

-Je suis prêt... te.

Elle fronça les sourcils. Elle oubliait toujours de faire les accords.

-Je dois faire quoi ? repris t elle timidement, toujours un peu rouge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Le bleu de la 136eme. Ou le rouge, peu importe [PV Lenneä Aiedanïfr; Takuya Myazawa]   Dim 8 Sep - 16:25

Lenneä regarda la Bleu, elle avait meilleure allure, l'uniforme de collégienne lui allait bien. Et en outre, ça la rajeunissait, peut-être son air légèrement gêné. Mais elle se reprit et lui annonça qu'elle était prête. Lenneä regarda la manche de celle-ci, puis sourit, elle n'avait pas encore reçu son brassard. Puis alors elle lui demanda ses ordres. Lenneä sourit, puis lui demanda :

"Tu as ton brassard ? Non, je pense bien."

Elle sourit, puis retourna dans son bureau, cherchant dans un de carton. Puis revient tenant un brassard, elle écrit rapidement le nom de Satoshi Sugitori dessus, avant de lui donner à Satoshi. Elle lui sourit puis reprit :

"Tu vas venir avec moi... tu as déjà fait de la moto... enfin bref, une collégienne nous a appelée, elle a perdu son porte-carte. On va l'aider à le retrouver."

Puis récupérant son casque dans l'entrée, elle sortit du bureau. Elle referma derrière Satoshi. Et se dirigea vers l'ascenseur, d'un pas décider laissant La Bleu la suivre. Une fois à l'intérieur, elle attendit Satoshi. Elle remarqua, que celle-ci marchait de manière bien étrange, elle comprit, elle marchait comme un garçon. En outre, son regard aux yeux rouges étaient moins glauque que celui qu'elle avait en étant Akaï. Pourtant, en y regardant de plus près, on voyait le visage d'Akaï. Il avait pris quoi comme modèle, sa soeur ou c'est son imagination qui l'avait créé. Plus étrange, c'était que sous sa forme masculine, il était quelconque, là, elle était plutôt séduisante, étrange. L'ascenseur se referma derrière La bleu, puis elles descendirent au rez-de-chaussée.

Là, Lenneä salua trois autres membres de Judgements qui allaient partir en patrouille. Puis elle sortit du bâtiment, jusqu'au parking, une moto rouge était garé au milieu d'une place réservée à une voiture. Lenneä se dirigea vers elle, puis en posant deux doigts sur le tableau de bords, après une ou deux minutes, elle déverrouilla celle-ci. Puis elle ouvrir son coffre, elle en sortit un deuxième casque. Elle sourit puis le donna à Satoshi. Puis elle prit son brassard dans une poche à l'intérieur de sa veste. Elle sourit puis, lui lança :

"Mets ton casque et monte derrière moi. Le parc n'est pas trop loin, mais on n'a pas de temps à perdre."

Elle referma son coffre, puis elle enfourcha sa moto. Elle enleva la béquille d'un coup de sec de la jambe, puis attendit que la Bleu monte derrière, puis démarrée. Elle s'engagea dans la circulation, slalomant entre les voitures. Elle passa par un raccourcie, une petite route à sens unique entre deux laboratoires. Puis prit une grande avenue, pour tourner à droit dès le premier feu rouge. Elle arriva au niveau du parc en moins de 10 minutes. Un garçon en uniforme et une jeune femme portant une paire de lunette noire, une veste en cuire noir avec un beau décoté et une mini-jupe noire. La jeune femme, 25-28 ans, portait le brassard de Judgement sur le bras droit, elle notait ce que disait le collégien dans un petit calepin. Elle leva la tête en entendant Lenneä garé sa moto, près de la sienne. Lenneä replaça la béquille, puis enjamba sa moto. Elle la verrouilla, en posant ses mains, sur le tableau de bord. Elle resta comme cela, trois à quartes minutes. Puis elle se dirigea vers Michelle et l'élève. Et dit en anglais :

"Hello. Whom is that you found ?"

Puis en japonais :

"La Bleu, voici Michelle, elle travaille dans le meilleur restaurant de la cité scolaire, c'est son fiancé qui tient le restaurant."

Michelle =>:
 


Dernière édition par Lenneä Aiedanïfr le Lun 9 Sep - 9:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Akaï Sugimori


avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 04/09/2013

Feuille de personnage
Etablissement: Shizuma High School
Capacité/Magie: Shapeshifter
Âge: 15

MessageSujet: Re: Le bleu de la 136eme. Ou le rouge, peu importe [PV Lenneä Aiedanïfr; Takuya Myazawa]   Dim 8 Sep - 19:24

Lenneä eut un sourire, et lui demanda si elle possédait déjà son brassard. Akaïko n'eut même pas a répondre, et elle se vit remettre son propre brassard, portant l'insigne de Judgement. Elle le reçu comme si il s'agissait du Saint-Graal : Pour elle qui avait passer tant de temps a s'entrainer, aussi bien physiquement qu'intellectuellement, recevoir ce sésame lui faisait enfin se rendre compte d'une chose : Elle était enfin membre de Judgement. Elle le glissa dans son sac, entre ses vêtements de garçon et quelques balles de base-ball, avant de mettre le dit sac sur son dos.

"Tu vas venir avec moi... tu as déjà fait de la moto... enfin bref, une collégienne nous a appelée, elle a perdu son porte-carte. On va l'aider à le retrouver."

"de... la moto ?" se demanda un instant la jeune fille avec une pointe d'appréhension, qui s'accentua en voyant sa supérieure prendre un casque. Elle n'aimait pas la moto, elle n'aimait pas les véhicules en général, d'ailleurs. Elle avait toujours trouvé peu naturel qu'un être humain fonce a des vitesse aussi effarantes dans une caisse en métal. "Je suppose que ce n'est pas non plus naturel de changer de sexe, pourquoi je me plains ?" se rassura t elle en suivant Lenneä qui sortait du batiment.

Elles sortirent et se dirigèrent vers une moto rouge. Lenneä lui prêta un casque, qui obligea Akaïko a se séparer de sa précieuse casquette. Elle se sentait toujours nerveuse quand elle ne l'avait pas sur la tête. Mais entre ça et foncer dans la rue sur un bolide qui ne protégeait rien de son corps, elle préféra tout de même ranger son couvre-chef dans son sac et glisser sa tête dans le casque. Elle enfourcha alors l'engin, et se serra nerveusement contre sa supérieure. De tout le voyage, elle n'ouvrit pas les yeux, de peur de voir défiler le bitume a tout berzingue sous ses jambes.

La jeune fille n'ouvrit les yeux que quand elle fut sure que le terrible engin ne bougeait plus, et s'en dépatouilla bien vite. En plus de s'être souvenue de pourquoi elle préférait les pantalons aux jupes, ses jambes étaient encore engourdie par les vibrations. Elle attendit alors timidement que Lenneä descende elle aussi, son trac étant trop important pour pouvoir aborder les deux personnes qui parlait un peu plus loin, dont l'une portait le bandeau de Judgement. Quand Lenneä se décida a bouger et qu'elles approchèrent, Akaïko pu détailler un peu mieux l'autre membre de Judgement. D'une taille légèrement supérieur a celle d'Akaïko, elle portait une paire de lunettes noires assortis a ses cheveux et a ses vêtements, qui était composés d'une veste en cuir (qui lui faisait un décolleté qui perturba Akaïko malgré sa forme féminine, preuve que l'attirance physique n'est pas une histoire de sexe) et d'une mini-jupe. Son visage semblait lui donner au moins une vingtaine d'années. Elle portait le brassard de Judgment au bras droit, et notait consciencieusement la déposition du collégien qui semblait bien dérangé d'avoir perdu son porte-feuille. Lenneä demanda un truc a la femme dans une langue qui sonnait chinois a l'oreille de la jeune fille, puis fit les présentations.

"La Bleu, voici Michelle, elle travail dans le meilleur restaurant de la cité scolaire, c'est son fiancée qui tient le restaurant."

La Bleu s'inclina poliment, puis se présenta :

-Bonjour ! Je suis Akaïko. Enchantée de vous rencontrer.

Michelle haussa un sourcil, et lui demanda d'une voix qui possédait un léger accent qu'Akaïko ne pu définir :

-Akaïko ? C'est ton vrai nom ?

-Ah... non, je m'appelle Satoshi... Mais personne ne m'appelle comme ça

Les sourcils de la femme se rehaussèrent encore d'un cran

-Satoshi ? C'est pas un nom de garçon ?

-Ah...

-Excusez moi ? Je suis désolée de vous interrompre, mais j'ai vraiment besoin de mon porte-feuille...

Elles se retournèrent toutes trois vers le colegiene. Il était un peu plus petit qu'Akaïko, et portait les cheveux blonds. Akaïko n'arriva pas a définir d’où son uniforme venait.

-Ah, désolé... s'excusa la nouvelle membre de Judgement avec un sourire gêné. Je... euh...

-Tu te souviens de la dernière fois que tu as vu ton porte feuille ? Demanda Michelle, continuant ce qu'elle semblait avoir interrompu avec l'arrivée de Lenneä et Akaïko.

Le garçon confirma d'un signe de tête, et compléta :

-Oui ! C'était lorsque j'ai acheter une glace en sortant du collège. Je l'avais forcement avec moi a ce moment la, vu que j'ai payer avec.

Michelle nota, et donna son calepin a Akaïko en lui disant :

-Tiens, fini de récolter des infos. On va voir comment tu te débrouille, la nouvelle. Et tu peut mettre ton brassard, aussi...

Akaïko se mit a rougir nerveusement, en enfilant le bout de tissu, puis parcourut rapidement les information sur le calepin. Il s’appelait Shimaru Tomokiri, et était élève a Minamizawa. Il avait perdu son portefeuille il y a environ une heure, et après l'avoir chercher partout, avait finalement appeler la branche de Judgement la plus proche.

-Euh... commença maladroitement Akaïko, ou se trouve le glacier ou vous avez vu votre portefeuille pour la dernière fois ?

La fille réfléchît, puis répondit :

-Ce n'était pas loin de mon collège... A deux rues, environ. Ce n'est pas très loin d'içi.

Akaïko nota puis continua :

-Il y avait quelque chose de précieux dans votre portefeuille ?

Shimizu fit non de la tête et dit :

-Rien, a peine 1000 yens. Sinon, mes papiers d'identités... Il me les faut avant demain, vous comprenez ? Je dois passer un examen important, sans mes papiers, on ne me laissera pas entrer !

-D'accord... Votre portefeuille as t il quelque chose de particulier ? Un motif, une couleur ?

-Il est blanc, avec un visage de chat dessus. Pas plus grand qu'un portefeuille normal.

Akaïko finit de noter puis déclara d'une voix fort mal assurée :

-Ne vous inquiétez pas ! Nous... nous retrouverons votre porte-feuille avant la fin de la journée, soyez en sure !

Le garçon lui attrapa la main et la serra nerveusement (ce qui fit rougir encore plus Akaïko, qui méritait plus que jamais son surnom) et dit simplement :

-Merci ! C'est important pour moi !

Akaïko se retourna vers Lenneä et Michelle et tout en se grattant la tête sous sa casquette qu'elle venait de remettre déclara :

-Euh... Je pense qu'on devrait commencer par le glacier... de la, on essaye de voir le trajet qu'a emprunté Tomokiri-san, et on fouille les environs, tout en demandant aux passants... Enfin, je crois... Si ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Le bleu de la 136eme. Ou le rouge, peu importe [PV Lenneä Aiedanïfr; Takuya Myazawa]   Lun 9 Sep - 17:05

Lenneä sourit, alors que Michelle et la Bleu fessait connaissance. Celle-ci suivait leur dialogue, Michelle la laissa finir son interrogatoir. Lenneä l'a suivi avec attention, Satoshi se débrouillait bien, malgré quelques hésitations. Elle venait de situer le dernier lieu où le collégien avait son bien. Puis elle venait de faire décrire l'objet, une tête de chat était dessinée dessus. Lenneä savait aussi qu'il y avait moins de 1000 yens, à l'intérieur. Elle sourit, c'était déjà ça, il n'y avait plus qu'à suivre le plan de Satoshi. Lenneä sourit, puis elle répondit :

"Très bien, La Bleu. Tomokiri-san, peux-tu nous conduire à ce marchant de glace ?"

Elle sourit, Tomokiri, lui rendit son sourit, puis tout en s'élançant elle répondit :

"Oui, il était par là !"

Lenneâ attrapa le garçon par le bras, puis lui dit :

"Pas si vite, laisse nous le temps de chercher ton bien en court de route, peut-être qu'il n'est pas là, mais qui sait si un passant ne l'a pas."

Elle se tourna vers La Bleu et Michelle, puis leur demanda :

"Michelle, tu peux montrer à La Bleu comment interrogé les passants ?"

Michelle hocha la tête puis avec Satoshi, elle partit interroger trois gamins de huit à neuf ans. Elle leur dit bonjour, puis expliqua la situation, lui demanda s'il n'avait pas vu un porte-cartes avec une tête de chat. Ils répondirent qu'il n'en avait pas vu, mais s'ils en trouvaient un, ils appelleraient Judgement. Puis Michelle demanda à Satoshi de faire la même chose, avec deux jeunes adolescentes en uniforme de Kirigaoka High School. Alors que Lenneä discuté avec le garçon, plus pour le rassuré qu'autre chose, Michelle sortit son téléphone et appela un certain Bad-boys. Elle attendit avec une certaine impatience celui-ci répondre. Puis elle lui dit d'une traite :

"Takuya Myazawa ! Tu es où ? Me semblait que tu étais au bureau ? Sauf que la Chef est arrivée avec le Bleu, sans toi. Et bon, je vois bien, qu'elle est en colère. Si tu te ne pointe pas rapidement, je ne donne pas chère de ta peau."

Lenneä s'arrêta avec Tomokiri, pour interroger des robots nettoyeurs, s'il avait trouvé des cartes à puce, car leur système détecté ces choses-là, pas les billets, mais les cartes de crédit et les cartes d'identité. Ils étaient programmés, pour détecter aussi des clefs et des éléments électroniques, mais ils s'attaquaient indifféraient à toutes les choses organiques inerte. Alors, pas question de piquer un somme, sur le palier d'un appartement ou au-dessus d'une grille de métro. La cité scolaire n'est pas une ville pour les SDF, Antiskill et Judgement à même des consignes assez strictes vis-à-vis des vagabonds. Les membres de Judgement doivent amener les Vagabonds au plus proche hôpital où les agents d'Antiskill prendront le relais. Après rien ne dit ce qu'Antiskill fait. Son père n'a jamais rien dit dessus...


Dernière édition par Lenneä Aiedanïfr le Lun 9 Sep - 20:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Takuya Myazawa


avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 02/09/2013

Feuille de personnage
Etablissement: Habatobi High School
Capacité/Magie: Impact Area
Âge: 16 ans

MessageSujet: Re: Le bleu de la 136eme. Ou le rouge, peu importe [PV Lenneä Aiedanïfr; Takuya Myazawa]   Lun 9 Sep - 17:41

Alors que je finit mon coup de fil, je vis une petite fille d’à peine 9-10 ans en train de bouder face à un arbre en regardant son sommet. Intriguer de décidait de me rapprochait pour savoir ce qui n'allait pas.

- Et ben petite ça va? tu en fait une drôle de tête.


La gamine regardant mon bandeau puis en dévisageant mon visage du regard et me répondit sur un ton à se plaindre, presque la larme à l'oeil.

- Vous êtes de Judgement?

ha c'est mots je lui répondit positivement sur un ton curieux.

-Oui pourquoi? tu aurais besoin d'aide?

C'est alors qu'elle me répondit que son chat était monter dans l'arbre et qu'il ne pouvait pas redescendre. Comme les branches sur les quel était le chat m'étaient a 20 cm de porté du bout des doigts, je prie la gamine sur mes épaules pour lui permettre de le récupéré.

Peu après je reçus un appel de Michelle.

"Takuya Myazawa ! Tu est où ? Me semblait que tu était au bureau ? Sauf que la Chef est arrivée avec le Bleu, sans toi. Et bon, je vois bien qu'elle est en colère. Si tu te ne pointe pas rapidement, je ne donne pas chère de ta peau."

Houla! Visiblement mon équipe était déjà partie pour une demande sur place sans moi. C'est alors que je répondit à Michelle sur un ton posé.

- Ouais, bon elle va pas râler si j'ai foiré son café. Dit moi plutôt ce qui ce passe et ou vous êtes?

C'est alors qu'elle me répondit qu'il étaient au alentours du parc. Je décida alors de piquer un bon sprint jusqu'à là bas en coupant par diverses ruelles et en escaladant les grillages en sautant à pied joint a contre-mur dans les rues les plus étroites (mais pas trop quand même).

Peu après j'arrivais sur place et me présenta devant ma chef sur ton au "garde à vous détendue".

- Ouais désolé pour le retard, il y avait le chat d'une gamine coincé dans un arbre. Bon il se passe quoi? au fait ou il est le nouveau? je le vois nul part....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akaï Sugimori


avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 04/09/2013

Feuille de personnage
Etablissement: Shizuma High School
Capacité/Magie: Shapeshifter
Âge: 15

MessageSujet: Re: Le bleu de la 136eme. Ou le rouge, peu importe [PV Lenneä Aiedanïfr; Takuya Myazawa]   Lun 9 Sep - 20:54

Le plan d'Akaïko sembla rapidement faire l'unanimité, a la plus grande joie de la jeune fille. Lenneä chargea Akaïko et Michelle d'interroger les passants. Sa nouvelle partenaire rappela la procédure que La Bleu avait de toute façon apprise par cœur au centre de formation et elles interrogèrent deux jeunes filles qui, de par leurs uniformes, semblaient venir de Kirigaoka. Aucunes d'elles n'avaient vu l'objet perdue, aussi les libérèrent t elles rapidement. Michelle en profita pour passer un coup de fil a ce qui semblait être le Takuya Myazawa qui avait fui comme un voleur tout a l'heure.

Pendant ce temps, Akaïko cogitait, tout en cherchant activement le portefeuille, s'éloignant toujours un peu plus de Michelle et de son coup de fil. Après de multiples arrêts infructueux, elle arriva finalement au glacier qu'avait évoquer Tomokiri-san. Une idée germa alors dans un coin de son esprit. Et plus particulièrement dans le coin de son esprit dédié a son pouvoir. Il ne demandait pas a être activer, non, mais lui murmurait une idée a l'oreille. Une idée qui pourrait bien marcher...

Elle alla au glacier et sortit son porte feuille, et comme une élève sortant du collège le ferait, acheta une glace. Puis elle flâna aux alentours pendant un petit moment, tout picorant sa sucrerie, toujours comme si elle était en train de se détendre après une journée de cours bien remplie. L'envie la prie de s'assoir sur un banc, envie qu'elle satisfit immédiatement. Elle attendit alors une bonne minute, tout en mangeant, priant un peu pour que personne de la branche ne la trouve ici en train de glander. Surtout que ça mettrait en l'air son idée.

Lorsque Akaï avait commencer a développer ses capacités de Shapeshifter, Rie et lui avait passer un certain temps a étudier le comportement humain. Son amie était persuadée que pour réussir a se transformer en quelqu'un, il fallait arriver a se comporter comme lui, et a comprendre chacune de ses actions quotidienne, de ses tics. Alors il arriverait a se glisser plus facilement dans la peau d'une autre personne, et donc par extension a prendre leur apparence. La théorie, d'apparence assez stupide, avait toutefois plut a Akaï, qui s'était alors attacher a mieux comprendre les gens autour de lui. Si il n'arrivait pas a prendre de nouvelles apparences, il avait beaucoup développé son empathie.

L'envie pris a Akaïko de se lever pour continuer quelques mètres. Elle n'oublia pas toutefois de vérifier si le portefeuille n'était pas loin du banc qu'elle venait de quitter. La jeune fille flâna encore quelques mètres, revenant progressivement vers l'endroit ou Lenneä et Michelle continuait d'interroger les passants. Sa glace arrivait a son terme, au grand regret d'Akaïko, qui l'avait trouver rudement bonne pour une glace au chocolat. Elle jeta l'emballage dans une poubelle et fit deux pas. Un éclair lui traversa l'esprit, et elle regarda sa main gauche. Tout ce temps, elle avait garder son portefeuille a la main, pour être sure de ne pas le perdre. Ses yeux se posèrent sur Tomokiri-san, qui suivait Lenneä l'air complétement abattu. Il semblait assez débraillé, il n'avait pas l'air du genre de personne très soucieux de ses affaires. Akaïko se retourna et se jeta presque entièrement dans la poubelle, fouillant nerveusement les déchets. Elle arriva au fond de la poubelle, rien. La jeune fille ne se démonta pas et courut vers une autre corbeille, quelques mètres plus loin. Elle fouilla a nouveau. Et la, a moitié caché par une serviette en papier collante et un reste d'emballage de cornet de glace, se trouvait un portefeuille blanc, avec un motif de chat dessus.

Avec un petit cri de victoire, elle l'extirpa du conteneur et, encore quelques détritus collées a la casquette, courut vers Lenneä. "Ça m'est arriver aussi, de jeter quelque chose par mégarde. Surtout si je suis quelqu'un qui as l'air aussi maladroit ! Pensa t elle D'autant plus qu'il semblait avoir les doigts collants, il aura juste fait couler de la glace sur ses doigts et aura changer de main, l'autre main étant celle qui contenait son portefeuille. Puis en jetant l'emballage, il aura aussi laisser tomber son portefeuille. Vu que c'est la sortie des cours, on ne fais attention a rien, c'est courant..."

Elle arriva enfin devant Lenneä, et brandit fièrement le portefeuille :

-Je l'ai trouver ! Je l'ai trouvé, chef !

Puis elle s'arrêta et cligna des yeux en voyant Takuya qui venait de rejoindre le reste de la branche. Elle s'inclina et se présenta avec le plus grand respect :

-On as pas eu le temps de se présenter tout a l'heure, vous êtes parti un peu vite, Takuya-kun. Je suis Satoshi Sugimori, mais vous pouvez m'appeller Akaïko !

Puis elle se retourna tout sourire vers Lenneä :

-Je l'ai trouver ! Dans une poubelle !


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Le bleu de la 136eme. Ou le rouge, peu importe [PV Lenneä Aiedanïfr; Takuya Myazawa]   Mar 10 Sep - 16:47

Lenneä interrogeait, en compagnie de Tomokiri, deux nourrices poussant deux bébés dans leurs poucettes, quand Takuya arriva. Il se présenta devant elle, avec une excuse ridicule, un chat coincé dans un arbre. Puis alors qu'il demandait ce qu'il se passait et où était le Bleu, celui-ci... Celle-ci arriva avec un cri de victoire, tenant un porte-feuilles blanc avec une tête de chat dans la main. Tomokiri, sauta de joie, mais réussit à gardé son calme. Alors qu'elle remarqué le regarda intrigué de Takuya devant elle, La Bleu lui répondit :

"-On as pas eu le temps de se présenter tout a l'heure, vous êtes parti un peu vite, Takuya-kun. Je suis Satoshi Sugimori, mais vous pouvez m'appeller Akaïko !"

Puis elle lui tendit le porte-carte, en révélant qu'elle l'avait retrouvée dans une poubelle. Lenneä sourit, puis l'attrapant, elle le remit à Tomokiri :

"Je me demande bien comment, il est arrivée là, Tomokiri Shimaru..."

Celui-ci rougit et reprit son bien, il s’inclina bien bas, devant les trois membres de Judgement qui l'avait aidé. Puis leur dit en revoir. Lenneä qui souriait devant le jeune garçon un peu tête en l'aire qui s'en allait, foudroya des yeux Takuya, le sourit disparue. Elle dit d'une voix calme :

"Takuya... Si tu déserte de nouveau Judgement alors que c'est ton tour de garde, je m’arrange pour que tu ne soit plus frustré de devoir consacrer du temps à la cité scolaire."

Elle n'avait pas utilisé le surnom qu'elle donnait à Takuya Myazawa, ce qui ne voulait dire qu'une chose. Takuya la décevait grandement et encore dans tout ça, elle n'avait pas encore prie en compte, l'eau chaude au sel. Puis désignant Akaïko, elle reprit :

"La Bleu nous a mieux aidé que toi. Tu est peut-être bénévole, mais un peu de discipline ne te ferais pas de mal. Tu est chez Judgement ou dans un vulgaire clan de Skill-outs ?"

Puis se désintéressant de Takuaya, elle sourit à Akaïko et lui dit :

"On a fini, une mission, patrouillons un peu dans le coin, Pour voir ci, on n'a pas besoin de nous."

Lenneä checkat son téléphone, si jamais une personne avait appelé Judgement, elle ne trouva qu'un message de son père, qu'elle ouvrira plus tard. Et un de Kurutan, elle l'ouvrit puis le referma, alors que son visage se teinté de rouge. Elle poussa un gloussement, puis se mit en route, suivit de Michelle. Elle décida d'aller voir, du côté de l'hôpital central après tout, il y avait beaucoup de circulation de ce côté là, Antiskill demandait toujours des renforts pour surveillait les infractions aux codes de la routes. En théorie, il y avait des caméras et des radars pour surveillé les automobilistes, mais les motards échappaient facilement au contrôle. Déjà, la petite taille de leur plaque d’immatriculation, ensuite en slalomant entre les voitures pour se cacher des caméras...
Revenir en haut Aller en bas
Takuya Myazawa


avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 02/09/2013

Feuille de personnage
Etablissement: Habatobi High School
Capacité/Magie: Impact Area
Âge: 16 ans

MessageSujet: Re: Le bleu de la 136eme. Ou le rouge, peu importe [PV Lenneä Aiedanïfr; Takuya Myazawa]   Mer 11 Sep - 8:39

"Takuya... Si tu déserte de nouveau Judgement alors que c'est ton tour de garde, je m’arrange pour que tu ne soit plus frustré de devoir consacrer du temps à la cité scolaire."

Mais pourquoi faut toujours qu'elle m'appelle par mon prénom uniquement pour engueuler? C'est pas possible qu'elle soit aussi pénible à la fin...

"La Bleu nous a mieux aidé que toi. Tu est peut-être bénévole, mais un peu de discipline ne te ferais pas de mal. Tu est chez Judgement ou dans un vulgaire clan de Skill-outs ?"

Au même moment une fille qui m'était familière, s'approcha est se présenta.

-On as pas eu le temps de se présenter tout a l'heure, vous êtes parti un peu vite, Takuya-kun. Je suis Satoshi Sugimori, mais vous pouvez m'appeller Akaïko !

Je la...non je le regardais de la tête au pied et conclue rapidement qu'il était l'un des trois espers à manier le changement d'apparence. Je me permis de le félicité sans prêter attention a ma chef qui était trop bête pour penser à vérifier mes dires vue que j'étais filmé par une caméra de surveillance quand j'ai aider la gamine.

Alors je lui répondit calmement.

- Ouaip désoler de vous avoirs laissez en plan mais j'ai eut l'heureux retour d'une vieille connaissance et le sentiment désagréable de "vieux fantômes". Enfin bon qu'est qu’on fait maintenant?

C'est alors que Michelle reprit ce que nous avaient dit Lenneä.

- Tu est sourd ou quoi? Elle l'à dit elle même : "On a fini une mission, patrouillons un peu dans le coin pour voir si on n'a pas besoin de nous."

Tandis que Akaï monter avec Len, moi je monta avec Michelle et nous partions tous les quatre en direction de l’hôpital central en slalomant entre les différentes voitures sur le trajet auto-routier. Ce que je ne me doutait pas sur le coup c'est ce qui nous attendus une fois sur place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akaï Sugimori


avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 04/09/2013

Feuille de personnage
Etablissement: Shizuma High School
Capacité/Magie: Shapeshifter
Âge: 15

MessageSujet: Re: Le bleu de la 136eme. Ou le rouge, peu importe [PV Lenneä Aiedanïfr; Takuya Myazawa]   Jeu 12 Sep - 20:35

Le portefeuille retourna a son propriétaire, qui rougit de confusion avant de remercier la petite troupe et de repartir faire sa vie. Akaïko sentit une impression de fierté lui remplir la poitrine. C'était donc ça que ça faisait, être utile aux gens... Cependant, la voix calme et courroucée de sa supérieur la ramena sur terre :

"Takuya... Si tu déserte de nouveau Judgement alors que c'est ton tour de garde, je m’arrange pour que tu ne soit plus frustré de devoir consacrer du temps à la cité scolaire."

La jeune fille jeta un regard a son sempaï. Lenneä avait l'air franchement agacée. Peut être n'était ce pas la première fois... Elle le sermonna encore un peu puis se tourna vers Akaïko, un sourire beaucoup plus accueillant aux lèvres

"On a fini, une mission, patrouillons un peu dans le coin, Pour voir ci, on n'a pas besoin de nous."

Akaïko opina du chef, faisant tomber une petite boulette de papier qui était restée sur sa casquette. Et au grand déplaisir de la jeune fille, ils remontèrent a moto, pour se rendre près de l'hôpital central. Encore une fois, elle monta avec Lenneä et se cramponna a la femme comme si c'était la seule bouée de sauvetage disponible dans tout l'océan Atlantique. Aussi fut elle heureuse comme jamais quand elle re toucha a nouveau le plancher des vaches, une fois parqués devant le grand bâtiment blanc qu'était l’hôpital. Akaïko remit sa casquette et se retourna vers ses sempaïs et sa supérieure


-On fait comment ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Le bleu de la 136eme. Ou le rouge, peu importe [PV Lenneä Aiedanïfr; Takuya Myazawa]   Dim 15 Sep - 18:09

Lenneä sentait les bras de la Bleu la serrait nerveusement, elle calma légèrement l'allure à la quel elle roulait. Michelle le remarquant, ralentit aussi un peu. Il y avait aussi un avantage à ralentir, elles pouvaient plus facilement surveillée la circulation, peut-être moins les excès de vitesse, mais les clignotants oublier et d'autre petite infraction. Lenneä nota plusieurs infractions, elle nota leur plaque, sur son smartphone à l'aide du tableau de bord de son moto, connecté à son téléphone. Elle ne profita aussi pour apprendre deux ou trois choses à la Bleu :

"La Bleu, regarde bien, la voiture juste à notre droite, vient de faire une queue de poisson à la rouge derrière nous. En plus, tout ça sans utilisé ses clignotants. Elle va avoir une belle amande. Ma moto film tout, tu vois... J'envois le film et le numéro de la plaque à Antiskill, puis au QG, il rédige l'amande et la contravention, qu'il envoit à l'adresse correspondant à la plaque d’immatriculation. Voilà, c'est tout simple et ça contribue à garantir la sécurité routière à la cité scolaire."

On pouvait dire qu'avec trois infractions relevée entre elle et Michelle, la journée était plutôt calme. Cela aurait pus le rester, si à un feu rouge, une petite collégienne de Tokiwadai, se se jeta pas sur Lenneä, en criant d'une petite voix mignonne :

"Len'Onee'sama !!! "

Lenneä due arrêté sa moto, puis se dégageant de l’étreinte de la collégienne, lui répondit :

"Yuno... Tu n'est pas en cours."

Alors voyant, que celle-ci dévisagé complétement La Bleu, avant de rougir et de détournée le regard quand elle aperçu que Satoshi la regarder aussi. Puis alors que Lenneä garé sa moto, suivit par Michelle. Qui eux droit un petit sourire de la part de Yuno, Yuno qui malgré son uniforme impeccable, arrivée à faire étrange avec ses cheveux roses. Elle regarda de nouveau Lenneä, en évitant le regard de la Bleu, puis lui répondit tout sourire :

"Nop', c'était les tests de capacité, j'ai encore battu mon score. Tu savais que je pouvait répandre mon corps noire, en transformant en continue les molécules de l'atmosphère, en absorbant la lumière, elles chauffent et montent dans le ciel, d'autre molécules arrivent pour les remplacées et chauffe à leur tour, c'est marrent... "

Puis regardant La Bleu, elle reprit :

"Enfin, j'ai dû allait chercher certaine qui commencée à faire fondre le plafond de la salle de test... Tu trouve pas ça cool, toi ?"

Lenneä essayant d'avalée sa jalousie, répondit :

"Je vois... c'est vrai, je ne t'ai pas présentée la Bleu, heu... Satoshi Sugimori."

Yuno, tournant brutalement la tête vers sa sœur, surprise lui dit :

"Mais c'est un garçon ? Désolé, heu... Pourquoi, il porte une jupe ? Et heu... enfin... sa poitrine là..."


Elle rougit en disant ses derniers mots. Puis alors que Michelle arriva, elle sourit puis expliqua :

"C'est un Shapeshifting, il change de forme, il peut être un garçon ou une fille."


Yuno réfléchissant, reprit :

"Et là, c'est une fille car Onee-sama le lui a dit ?"

Michelle répondant, ne voyant pas où voulait en venir Yuno :

"Oui, sûrement, elle aime bien voir les pouvoirs de membres de Judgement sous ses ordres."

Yuno, sans aucune géne, coupant Michelle, reprit gloussant :

"J'ai été sûre..."

Ce tournant vers, Satoshi, l'attirant vers elle, tout en l'éloignant de sa grande sœur, elle dit gloussant un peu :

"Tu sais, elle n'aime pas les garçons. Elle préfère les filles, fait attention, elle a deux copine complétement folle, qui risque de l’enfermée dans leur chambre et te faire plein de truc immoral..."

Lenneä virant au blanc, puis au rouge, s'exclama :

"Yuno, tais-toi... Ma vie privée ne les concernent pas ! Et ensuite Yoko et Kurutan, ne sont pas folle... elle sont.."

"Possessive. Oui, tu me le dit toujours, Onee-sama."

Lenneä grommela mais ne dit rien, Yuno sourit puis demanda à Satoshi :

"Comment tu te débrouille pour changé tes vêtements, Satoshi-kun ?"

C'était une question qui avait jailli de son esprit, s'il se transformée de garçon en fille et vis versa comment, avait-il fait pour avoir des habits de fille, cela l'intrigué surtout...
Revenir en haut Aller en bas
Takuya Myazawa


avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 02/09/2013

Feuille de personnage
Etablissement: Habatobi High School
Capacité/Magie: Impact Area
Âge: 16 ans

MessageSujet: Re: Le bleu de la 136eme. Ou le rouge, peu importe [PV Lenneä Aiedanïfr; Takuya Myazawa]   Mer 18 Sep - 11:28

Alors que l'on étés à un feu rouge, une jeune collégienne de Tokiwadai appela  Lennëa en l’enlaçant dans ses bras tout en criant : "Len Onee-sama !!! "

C'était la première fois que je fis la rencontre de Yuno. Je dois dire que m'attendais à tomber sur une jeune fille très « droite » comme Len, alors qu'en fait elle était en tout point beaucoup plus sympathique que sa sœur.

On entendit leur conversation qui me rappelait soudainement les moments où j'étais à la place de Yuno quand mon frère était encore vivant. C'est à ce moment la qu'elle commença à parler de son pouvoir.

"Nop', c'était les tests de capacité, j'ai encore battu mon score. Tu savais que je pouvais répandre mon corps noir, en transformant en continue les molécules de l'atmosphère, en absorbant la lumière, elles chauffent et montent dans le ciel, d'autres molécules arrivent pour les remplacer et les faire chauffer à leur tour, c'est marrent... "

Sur le coup j'avais du mal à voir schématiquement comment se déployer son pouvoir, mais à mon avis il valait mieux éviter de trainer à côté d'elle quand elle active son pouvoir d'Esper. Puis elle se mit à interroger Satoshi et à reprendre Lenna-san où je découvris que celle-ci était une lesbienne. Dès lors je répondis sur un ton surpris.

"Ha d'accord, je me disais bien aussi que parfois Lenna-san fessait un peu garçon manqué !".

D’un coup Michelle se retourna vers moi et m’interrogea.

"Takuya tu es sûr que ça va? Je te sens…comment dire…perdu".

C'est alors que j'affichais un grand sourire et répondu sur un ton calme.

"Nan t'en fais pas ce n'est rien, je me disais que Len a de la chance d'avoir une sœur comme Yuno c'est tout...".

C'est à ce moment-là que Miyabi une de mes amis d'enfance qui portait aussi l'uniforme de Tokiwadai, se pointa vers moi encourant, puis me fonça dessus avec un coup de pied sauté élancé sur un ton enragé.

"TAKUYAAAAAA !!!!".

Je me retournais aussitôt. De là je n'avais que deux solutions, soit j'évitais le coup de pied, mais ce serait alors Michelle qui prendrait pour moi, soit j'utilise mon pouvoir et me voit malencontreusement contraint de voir sa culotte, vu que c'est ma tête qui était visée.

Je prie donc (rapidement) la deuxième option, amplifia ma zone d'impact et transforma les dommages de son coup de pied en un très léger picotement de rien du tout. N'arrivant pas à m'envoyer au sol comme elle le voudrait, elle fit un salto-arrière et commença à m'engueuler.

"Tu fichais quoi à la fin ? Je t'avais appelé deux fois et tu ne m'as pas répondue !".

Pfff franchement les filles je vous jure non mais sérieusement parfois leurs attitudes, c'est vraiment du grand n'importe quoi. Je levais à mon tour la voix pour la calmer rapidement.

"J'étais occupé OK entre le Budokai qui aura lieu le mois prochain, mes examens d'hiver, les cours que je donne aux plus jeunes du dojô et mon boulot à Judgement, tu ne vas pas commencer à râler tout ça parce que je n'ai pas répondu à tes appel!!".

Après une bonne série de vanne la pression redescendit. Après avoir tout deux soufflés un coup puis nous reprenons notre discutions plus calmement comme si rien ne s'était passée. C'est à ce moment-là qu'elle commença à m'annoncer que notre ami Wataru allez nous rendre une petite visite pour les formalités de participation aux tournois.

"Quoi ? Wataru va venir à la cité académique ? Mais il m’avait dit qu’il était sur le tournage du DAMAS du Cercle de la Rose et de la Magie".

(C’est l’adaptation d’un manga de style Shôjo croisé entre Twillight et CHARMED si vous vous demandez de quel genre de DAMAS il s’agit).

"Oui ben il m'a appelé, finalement le tournage à était reporté à plus tard, les studios TV vont faire une rediffusion de la dernière saison parue le mois dernier à cause de certaines pressions subit pas ces fichues paparazzis qui disent que les cascades de Wataru c'est du bidon".

« Faudra que je lui demande de ramener des caméras de tournage lors du tournoi, non mais sérieux quoi ils n'ont rien d'autre que ça à foutre que de mettre en doute les talents des gens ? S'ils voyaient Wataru combattre là en revanches ils se feraient tout petit ».


"C'est vrai que s'il participe, les meilleurs représentant des trois grands styles de karaté d'Okinawa serons en concurrence pour cette année".


Oui c'est vrai depuis le décès de mon frère je me suis entraîné comme un acharné pour que je puisse défendre à mon tour les couleurs du style Uechi-ryû lors de ce tournoi. Et je parie qu'il en va de même pour Wataru avec le style Shorin-ryû.

C'est là que Miyabi poursuivit ses paroles sur un ton rêveuse.

"Ce sera votre première participation à tous les deux au Budokai cette année, rien que d'y penser prendre la place de ton frère sur le tatami ça me rappelle l'époque où nous étions encore à Okinawa".

"Ouais il va falloir que je m'accroche si je veux arriver à remporter ce tournoi, les participants qui seront présents, sont tous des mecs aussi balèzes les un que les autres, ça ne va pas être facile".

Alors que je me hâtais d'y être, Myiabi me demanda soudainement de la présenter aux autres.

"ha oui c'est vrai que je ne t'avais pas présenté aux autres, tout le monde je vous présente mon amie d'enfance Miyabi Hujimutô elle est dans la même classe que le Railgun de la cité scolaire. C'est aussi la fille la plus forte du club de karaté de mon père".

c'est alors qu'elle s'inclina légèrement en saluant poliment les autres.

"Bonjour ravie de vous rencontrer et encore merci de prendre soin de Takuya, j'espère qu'il n'en fait pas trop vu qu'il s'est blessé aux cottes lors de finale durant le tournoi des qualifications régionale du Kantô".

Suite à ses paroles, je repris la conversation sur un ton embêté.

"Miyabi...par pitié ne m'abaisse pas comme ça en imitant les médecins...".

Portrait de Miyabi
Spoiler:
 


Dernière édition par Takuya Myazawa le Ven 20 Sep - 20:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akaï Sugimori


avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 04/09/2013

Feuille de personnage
Etablissement: Shizuma High School
Capacité/Magie: Shapeshifter
Âge: 15

MessageSujet: Re: Le bleu de la 136eme. Ou le rouge, peu importe [PV Lenneä Aiedanïfr; Takuya Myazawa]   Ven 20 Sep - 19:50

La patrouille était relativement tranquille. Surmontant sa nervosité, Akaïko écouta les conseils que Lennea lui offrait. La plupart elle les connaissait déjà (le centre de formation étant encore tout frais dans son esprit) mais elle prit quand même la peine de les assimiler une nouvelle fois. Au final, la moto s'arrêta a un feu rouge. C'est a ce moment qu'un cri strident résonna aux oreilles d'Akaïko qui s'éleva de plusieurs centimètres sous l'effet de la surprise.

"Len'Onee'sama !!! "

Le moteur de la machine s'arrêta, alors qu'un objet non identifié agressait la conductrice. Après une rapide analyse, l'OVNI se révéla être une élève de Tokiwadai particulièrement surexcitée.

"Yuno... Tu n'est pas en cours."

La dite Yuno ne répondit pas tout de suite. Son regard était fixé sur Akaïko, qui cachait nerveusement son visage derrière sa casquette. Elle n'aimait qu'on la dévisage, surtout sous sa forme de fille. Même si il se sentait globalement plus a l'aise socialement parlant en tant que fille, ce genre de regard insistant avait le chic pour le rendre mal a l'aise. Surtout que la fille insistait.

"Nop', c'était les tests de capacité, j'ai encore battu mon score. Tu savais que je pouvait répandre mon corps noire, en transformant en continue les molécules de l'atmosphère, en absorbant la lumière, elles chauffent et montent dans le ciel, d'autre molécules arrivent pour les remplacées et chauffe à leur tour, c'est marrent... Enfin, j'ai dû allait chercher certaine qui commencée à faire fondre le plafond de la salle de test... Tu trouve pas ça cool, toi ?"

La shapeshifter se pointa du doigt nerveusement du doigt, l'air de dire "Qui ça, moi ?" Elle ne comprenait même pas a quoi servait le pouvoir de la jeune fille... Lenneä profita du silence d'Akaïko pour l'introduire :

"Je vois... c'est vrai, je ne t'ai pas présentée la Bleu, heu... Satoshi Sugimori."

Le surprise élargit les yeux de Yuno :

"Mais c'est un garçon ? Désolé, heu... Pourquoi, il porte une jupe ? Et heu... enfin... sa poitrine là..."

-Ah... Articula péniblement Akaiko, plus rouge que jamais.

"C'est un Shapeshifting, il change de forme, il peut être un garçon ou une fille."

Akaïko jeta un regard soulagé a Michelle, même si elle sentait venir les habituelles questions relative a son pouvoir. Pourquoi en fille ? Pourquoi pas en mec ? T'es un pervers ? Tu me dégoute ! Voila un aperçu de ce qu'Akaï pouvait subir quand il parlait de son pouvoir. Si il avait choisi une forme féminine (ou plutôt, si Rie a l'époque avait décidé qu'il serait une fille) c'est uniquement parce qu'une forme féminine l'obligeait a utiliser son pouvoir de manière a modifier son métabolisme, sans pour autant le rendre différent d'un humain normal. Une façon de s'entrainer plus en profondeur, en somme.

Plonger dans ses pensée, elle manqua un bout de la conversation. Elle y fut toutefois rapidement réintégrée lorsque Yuno l'attrapa par le col et la tira vers elle. La, un air malicieux sur le visage, elle glissa a la jeune fille :

-"Tu sais, elle n'aime pas les garçons. Elle préfère les filles, fait attention, elle a deux copine complétement folle, qui risque de l’enfermée dans leur chambre et te faire plein de truc immoral..."

-Je... que... que... que... quoi ? Bredouilla Akaïko, sincèrement choquée

"Des trucs immoraux... Immoraux comment ? Du genre se... euh... Ne pas y penser, ne pas y penser..." se martela t elle mentalement tout en essayant d'ignorer les exclamations indigné de sa chef. Finalement, Yuno posa une dernière question :

"Comment tu te débrouille pour changé tes vêtements, Satoshi-kun ?"

-Euh... bredouilla t il, je fais comme tout le monde, je me change... Mais comme je ne fais pas la même taille quand je suis un homme, je dois me... euh... dévêtir si je passe de fille a garçon, sinon j'abime mes habits... J'utilise les cabines d'essayage dans les magasin, pour ça... Ou bien chez moi. J'essaye de ne pas trop me transformer en public.

Elle eut un sourire et demanda aussi :

-Oh... Et appelle moi Akaïko... Satoshi, c'est... enfin, ça fait bizarre de me faire appeler comme ça quand je suis une fille...

"TAKUYAAAAAA !!!!".

"C'est la journée officielle des arrivées en criant ou quoi ?" ce demanda un instant Akaïko en entend un nouveau cri strident, venant cette fois de l'autre coté. Une autre fille, elle aussi portant l'uniforme de Tokiwadai, s'élançait en un magnifique coup de pied sauté a direction du visage de Takuya. Celui ci intercepta le coup comme si de rien n'était, envoyant la fille plus loin qui du faire un salto arrière pour se réceptionner. "Je... vais demander une mutation" pensa un instant Akaïko. "Hors de question qu'une fille débarque de nul part pour me plaquer au sol".

-Ca arrive souvent, ce genre d'interruption ? Demanda t elle a Michelle qui elle aussi observait la scène

L'anglaise eu un soupir et répondit d'un ton las :

-Trop souvent a mon gout...

Takuya et son amie se lancèrent alors dans une dispute impliquant un cascadeur, un tournoi de karaté et des roses. "Ça sonne comme une mauvaise blague..."

"ha oui c'est vrai que je ne t'avais pas présenté aux autres, tout le monde je vous présente mon amie d'enfance Miyabi Hujimutô elle est dans la même classe que le Railgun de la cité scolaire. C'est aussi la fille la plus forte du club de karaté de mon père".

Miyabi s'inclina poliment

"Bonjour ravie de vous rencontrer et encore merci de prendre soin de Takuya, j'espère qu'il n'en fait pas trop vu qu'il s'est blessé aux cottes lors de finale durant le tournoi des qualifications régionale du Kantô".

Akaïko s'inclina en retour. A sa grande surprise, un sentiment de mélancolie l'envahit. Il ne lui fallut toutefois pas trop de temps pour en déceler l'origine : A une époque, lui aussi se faisait plaquer par surprise dans la rue, lui aussi rigolait avec quelqu'un de beaucoup plus turbulent. Quelqu'un qui n'était plus la. Elle cacha son visage derrière sa casquette, machinalement. D'un geste leste, elle ouvrit une des poches de son sac et en sortit une balle de base-ball. Elle s'amusa a la faire rouler sur sa main, a la prendre, a la lancer dans son dos et a la récupérer sans lui jeter le moindre regard. Son truc a elle pour passer le temps quand elle se sent complétement en dehors d'une conversation...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Le bleu de la 136eme. Ou le rouge, peu importe [PV Lenneä Aiedanïfr; Takuya Myazawa]   Jeu 26 Sep - 21:45

Yuno écouta pensivement Satoshi, elle se demanda comment il fessait pour avoir de type de vêtement. Elle essaya aussi de ne pas l’imaginé nu, pourtant il devait ce voir dans les deux cas. Yuno rougit un peu, mais comment avait-il fait pour pouvoir se transformée en fille. Puis Elle lui expliqua que quand elle était en fille, on l'appelait Akaïko, car son prénom masculin lui paraissait bizarre quand il avait son apparence féminine. Alors que Yuno aurait voulu reprendre la parole, une folle venant de la même école qu'elle arriva. Elle l'avait déjà vu plusieurs fois, elle était dans la même classe que la Railgun. (Yuno n'était pour sa part pas dans la classe de Kuroko, non car les profs sont pas fou...) Puis elle entendit Michelle répondre à Akaïko, Yuno sourit pourtant la dernière fois elle avait sonnée au bâtiment de Judgement. Elle avait aussi repeint la façade bâtiment, en rose. Bon, elle était encore à entrainée son pouvoir à l'époque, enfin elle doit toujours entrainée son pouvoir pas tant qu'elle n’atteint pas le Level 5. Elle écouta comme un peu tout le monde la conversation entre la nouvelle venue et Takuya. Bon, la seul chose que Yuno nota c'est qu'ils connaissaient tout les deux  Wataru. Yuno regardait Cercle de la Rose et de la Magie, enfin non elle révisait ses cours mais bon, elle regardait la série aussi... Yuno fini par salua l'amie de Takuya :

"Bonjour, je suis la sœur de Lenneä, la chef de Takuya-san à Judgement."

Puis Lenneä qui hésitait entre étranglé sa sœur ou la rendre sourd en lui criant dessus, saluat aussi la nouvelle arrivante :

"Bonjour, Une karatéka ? Comme Takuya... je devrais vous voir combattre un jour ou l'autre pour ma part, j'ai arrêté le Judo. Plus le temps, mon père m'entraine de temps en temps... Takuya, je pense que mon père serait intéresser par une invitation du tien, Il recherche toujours un dojo pour entrainée quelques collèges à lui, d'Anti-skill, en toute discrétion..."

Yuno sourit, par moment elle avait l'impression que sa grand sœur s'entendait mieux avec son père qu'avec sa mère. Comme si elle avait un grand frère à la place d'une sœur. Mais quand elle l'a voyer avec Yoko et Kurutan... il n'y avait plus aucun doute, c'était bien une grande sœur amoureuse. Yuno revient au jeune garçon dans la peau d'une fille, nommée Akaïko, puis lui demanda comme si, elle n'avait pas perdu le fils de la conversation :

"Akaïko, c'est toi qui a trouvé son nom... il est sympa. Si tu veux de l'aide pour les habits, tu peux comptée sur moi... car porté de vieux uniforme de Michelle... si je me trompe pas... c'est bof..."


Dernière édition par Lenneä Aiedanïfr le Dim 29 Sep - 12:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Takuya Myazawa


avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 02/09/2013

Feuille de personnage
Etablissement: Habatobi High School
Capacité/Magie: Impact Area
Âge: 16 ans

MessageSujet: Re: Le bleu de la 136eme. Ou le rouge, peu importe [PV Lenneä Aiedanïfr; Takuya Myazawa]   Dim 29 Sep - 16:15

lors que je venais tout juste de présenter Miyabi à ma branche, Yuno s'approcha d'elle.

A priori vu que c'était la première rencontre entre Miyabi et la soeur de Lenna, je devinais rapidement qu'elles ne devaient pas être dans la même classe.

C'est alors qu'elle répondit à Miyabi en la salua rapidement.

"Bonjour, je suis la sœur de Lenneä, la chef de Takuya-san à Judgement."


Alors, là j'avais été surpris par la sympathie de la petite soeur de Len-san. Moi qui m'attendais à ce qu'elle me surnomme aussi "Bad-boy".

A ce moment je visais lenna d'un regard indirecte et répondit sur un ton cynique.

« Je me demande pourquoi Len-san ne prend pas la bonne manie qu'as Yuno-san d'appeler les gens par leurs prénoms tout le temps et pas seulement pour les engeuler ? ».

Ensuite, je vis Len-san commençait à dévisager sa soeur une seconde, puis m'aborda après avoir saluée Miyabi.

"Bonjour, une karatéka ? Comme Takuya... je devrais vous voir combattre un jour ou l'autre pour ma part, j'ai arrêté le Judo. Plus le temps, mon père m'entraîne de temps en temps... Takuya, je pense que mon père serait intéressé par une invitation du tien, il recherche toujours un dojo pour entraîner quelques collèges à lui, d'Anti-skill, en toute discrétion..."


A ces paroles, je penchai la tête à droite en réfléchissant deux secondes puis avant même de pouvoir en placer une, Miyabi répondit pour moi...

"On est ouvert du lundi au vendredi à partir de 16h jusqu'au couvre-feu et tout le samedi après-midi jusqu'au couvre-feu. Vu que ces types sont des anti-skills ils auront sûrement droit à l'entraînement pro...".

Avant même que Miyabi continue, je décidais de lui coupai brusquement la parole.

"Sympa de répondre à ma place surtout...bon ce n'est pas tout ça, mais le feu vient de passer au vert, on doit reprendre la route sur ce je vous dis à bientôt les filles".

Miyabi me sortait un sourire de sympathie en nous disant...

« Ok je te retrouve au dojo de ton père plus tard alors...au fait si ça vous branches de venir au dojo on n'est pas loin du parc centrale, bon a plus ».


Dernière édition par Takuya Myazawa le Mer 2 Oct - 13:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akaï Sugimori


avatar

Messages : 141
Date d'inscription : 04/09/2013

Feuille de personnage
Etablissement: Shizuma High School
Capacité/Magie: Shapeshifter
Âge: 15

MessageSujet: Re: Le bleu de la 136eme. Ou le rouge, peu importe [PV Lenneä Aiedanïfr; Takuya Myazawa]   Mar 1 Oct - 19:33

Tandis que Lenneä, Takuya et son amie parlaient arts martiaux, Akaïko continua sa conversation entreprise plus tôt avec Yuno, sans lâcher sa balle.

"Akaïko, c'est toi qui a trouvé son nom... il est sympa. Si tu veux de l'aide pour les habits, tu peux comptée sur moi... car porté de vieux uniforme de Michelle... si je me trompe pas... c'est bof..."

Akaïko rougit un peu, et faillit laisser échapper la balle. Yuno marquait un point. Les habits était la chose qui lui avait donner le plus de mal depuis qu'il pouvait se transformer complétement. Elle avait bien tenter de se rendre dans une boutique de mode pour femme, mais c'était retrouvé complétement perdue (et particulièrement gênée). Aussi c'était elle contenté d'acheter la version féminine de l'uniforme de Shizuma, et ne portait donc que ça lorsqu'elle pouvait se changer. Cela ne lui convenait que moyennement, étant donné qu'elle aimerait aussi avoir des vêtements pour toutes les tailles, étant donné qu'elle serait surement a changer de taille durant ses transformations... Et avoir quelqu'un qui connait la tendance actuelle n'était pas forcement une mauvaise chose...

-Je veut bien !
Répondit elle avec un sourire J'ai pas mal de mal avec ce genre de choses. Tu peut me donner ton adresse e-mail ou ton numéro de téléphone ? Je t'enverrais un message un de ces quatre, quand je devrais agrandir ma garde robe... Et c'est vrai que l'uniforme ça devient vite ennuyant...

Akaïko sortit son téléphone de son sac et récupéra l'adresse de Yuno. Pendant ce temps, Miyabi saluait le petit groupe qui semblait sur le point de repartir

« Ok je te retrouve au dojo de ton père plus tard alors...au fait si ça vous branches de venir au dojo on n'est pas loin du parc centrale, bon a plus ».

Akaïko salua d'un signe de la main la jeune fille qui s'éloignait du groupe, puis rangea sa balle et demanda poliment a Lenneä

-Ne devrions nous pas avancer ? Il faut finir la patrouille, il commence a être assez tard...

Elle jeta un regard assez dégouté a la moto. Mais bon, si elle s'arrêtait la, autant rester chez soit. Ses yeux se portèrent ensuite sur sa supérieure, en l'attente d'une réponse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le bleu de la 136eme. Ou le rouge, peu importe [PV Lenneä Aiedanïfr; Takuya Myazawa]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le bleu de la 136eme. Ou le rouge, peu importe [PV Lenneä Aiedanïfr; Takuya Myazawa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les rouge vs les bleu :Un jeune est assassiné à Montréal.
» Le journal d'un Dragon rouge et d'un Chat bleu !
» [Console] Pokémon Rouge/Bleu/Jaune sur 3DS !
» Face au Petit Livre Rouge, le Portail Bleu
» Pokémon Rouge, Bleu et Jaune sur 3DS !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Gakuen Toshi :: La Citée Scolaire :: Autre lieux :: Bureaux de Judgement :: Bureau de la 136ième branche-